mercredi 17 août 2022
A VOIR

|

Les opposants au projet New Tahara’a manifesteront samedi à Arue

Publié le

Peu convaincus par les explications du groupe City, la mairie de Arue et le collectif Mou’a ‘ura nui i te ra’i atea s’opposent fermement au projet New Tahara’a. Pour se faire entendre, ils invitent la population à manifester ce samedi.

Publié le 13/07/2022 à 17:21 - Mise à jour le 13/07/2022 à 17:28
Lecture 2 minutes

Peu convaincus par les explications du groupe City, la mairie de Arue et le collectif Mou’a ‘ura nui i te ra’i atea s’opposent fermement au projet New Tahara’a. Pour se faire entendre, ils invitent la population à manifester ce samedi.

Les projets immobiliers du groupe City continuent de créer des remous. À Arue, celui du New Tahara’a prévoit la construction d’un complexe avec résidence, hôtel et galerie commerciale… Alors que la population avait déjà exprimé son refus à Punaauia, les élus d’Arue ont eux aussi dit non au groupe City.

Ce mercredi 13 juillet, ils ont invité la population à venir manifester contre City le samedi 16 juillet. Entourés des responsables de 8 associations regroupées dans le collectif Mou’a Ura Nui i Te Ra’i Atea, Teura Iriti et Jacky Bryant annoncent que l’évenemement se déroulera en deux temps, avec un convoi de véhicules au départ du stade Boris Leontieff, à Arue, et une cérémonie culturelle sur la plage en contrebas du site.

Doris Maruoi, présidente de l’association Fareana, précise qu’au-delà de l’importance culturelle du lieu, il s’agit de mettre la population en condition si le projet se concrétisait : “On les invite à se réunir au stade d’Arue pour aller jusqu’en haut de Tahara’a. Ce défilé de voiture, c’est aussi pour donner une idée aux utilisateurs de la route des difficultés qu’il y aura à circuler quand le projet se montera. On ne peut plus élargir la route sur le col”.

Lire aussi : Projet immobilier au Tahara’a : Arue lance une enquête publique

(Crédit Photo : Tahiti Nui Télévision)

Jacky Brillant donne des détails sur ce qui serait selon lui un désastre écologique : “900 mètre cubes d’eau consommés par jour, 400 sont traités et 500 sont rejetés, on ne sait pas de quelle manière. Nous avons pris la réalisation que l’hôpital a fait il y a quelques jours, depuis la mise en route du SWAC (Sea Water Air Conditioning) avec environ 600 chambres climatisées et 1600 climatiseurs : ils font une économie de 350 millions en électricité […] L’hôpital est dans un objectif de réduction de la production de gaz à effet de serre. Quand on compare au New Tahara’a, on va produire de l’électricité pour faire tourner 2000 climatiseurs, donc rejeter du gaz à effet de serre…

Toujours selon M. Brillant, le projet va contribuer à l’augmentation des 11 tonnes de production de gaz à effet de serre par individu et par an en Polynésie. Il en appelle au Pays à se conformer aux conclusions tirées de la Conférence des Nations Unies sur les océans, à Lisbonne.

Le rendez-vous est donné aux automobilistes du défilé samedi matin à 8 heures au stade Boris Léontieff d’Arue. Les familles ont elles rendez-vous à 9 heures sur la plage en bas du site pour la cérémonie culturelle.

infos coronavirus