A VOIR

|

Le nouveau projet du Tahara’a accueillera un musée sur la famille royale Pōmare

Publié le

Le groupe City donnait ce jeudi une conférence de presse. Il annonce vouloir créer un musée au sein du nouveau projet du Taharaa. Les opposants au projet quant à eux, restent sceptiques.

Publié le 19/01/2023 à 11:33 - Mise à jour le 21/01/2023 à 16:23
Lecture 2 minutes

Le groupe City donnait ce jeudi une conférence de presse. Il annonce vouloir créer un musée au sein du nouveau projet du Taharaa. Les opposants au projet quant à eux, restent sceptiques.

Dans son communiqué, le groupe revient sur l’histoire de la commune de Arue. Une histoire à laquelle il souhaite rendre hommage. Construit en 1967, l’hôtel du Taharaa a été fermé au public en 1998 et n’a plus jamais été repris.

Le groupe City souhaite créer à cet emplacement un espace culturel et commercial. Le groupe veut “mettre en lumière l’histoire de la famille royale Pōmare, et notamment Pōmare 1er, le Ari’i de la
subdivision regroupant Arue, Pirae et Papeete”.

Le projet consiste en quatre grands axes orchestrés par Tunui Salmon, descendant de la
famille royale Pomare et plasticien. Dans un premier temps, une grande sculpture
monumentale en bronze représentant le roi Pōmare 1er sera édifiée
. “Nous allons également
créer un lieu de mémoire sous forme de musée au sein de la zone commerciale du nouveau
projet du Tahara’a. On y retrouvera une salle de projection pour situer la famille Pōmare et
ses alliés et mettre en exergue la famille Temari’i car c’est le chef Temari’i qui a accueilli le
premier Pomare lorsqu’il est arrivé́à Pirae. Des casques en différentes langues seront mis à
disposition afin que la projection soit accessible à tous. Une grande généalogie élargie sera
également mise en avant avec des photos, des ouvrages littéraires, historiques ainsi que des
reproductions d’objets (habits d’apparat, ornements, objets du quotidien, mobilier…) à la
fois de la famille Pōmare mais aussi des familles qui lui sont liées car nous avons pour
objectif de créer un projet fédérateur. Enfin, une salle d’exposition sera dédiée aux artistes
contemporains du fenua” annonce le groupe City.

Mais cette dimension culturelle donnée au projet ne rassure pas les opposants, et notamment la commune de Arue : “Tunui Salmon est un descendant de Pomare, on est tous d’accord. Vous savez qu’il y a un endroit en face de la poste de Papeete qui appartient à son arrière grand mère et qui est aujourd’hui dans un état d’abandon. Je propose aux investisseurs de mettre beaucoup d’argent dans ce lieu historique où ils vont avoir la chambre de la Reine, le placard de la Reine, les tiroirs de la Reine… Et dans ce cas, l’authenticité d’une approche culturelle, je signe et je partage avec le groupe city pour la rénovation et la mise en valeur de ce site”, déclare Jacky Bryant, 3e adjoint.

Le début du chantier est conditionné à l’obtention du permis de construire et de l’ensemble des autorisations administratives. Les travaux pourraient démarrer d’ici un an.