vendredi 22 janvier 2021
A VOIR

|

La Polynésie au CES 2021 : un « coup de projecteur inespéré » pour la start-up Med.I.Can

Publié le

Même en version entièrement digitale, le Consumer Electronics Show (CES) reste un événement incontournable du monde de l'innovation. Pour l'entreprise polynésienne Med.I.Can, c'est l'occasion d'entrer en relation avec des investisseurs et de se faire connaître à l'international.

Publié le 13/01/2021 à 10:35 - Mise à jour le 13/01/2021 à 12:13
Lecture 2 minutes

Même en version entièrement digitale, le Consumer Electronics Show (CES) reste un événement incontournable du monde de l'innovation. Pour l'entreprise polynésienne Med.I.Can, c'est l'occasion d'entrer en relation avec des investisseurs et de se faire connaître à l'international.

En septembre dernier, la start-up Med.I.Can a remporté le prix Océanie du concours international Tech4Islands consacré aux projets pour penser les îles de demain.

Cette semaine, Med.I.Can et les trois autres lauréats du concours exposent leurs projets au Consumer Electronics Show (CES). L’événement, qui se tient habituellement à Las Vegas, est entièrement digital cette année. Mais ce rendez-vous n’en reste pas moins intéressant pour les entreprises.

Cette « première participation au CES c’est un coup de projecteur inespéré, confie Olivier Marrec co-créateur de Med.I.can. Hier (lundi, NDLR) nous avons rencontré une start-up françaises spécialisée dans l’interprétation de de données biomédicales à partir de l’oxymètre, le tout reposant sur des algorithmes. Le CES est l’occasion d’une mise en relation entre investisseurs et porteurs de projets. » 

Cette participation au plus grand salon mondial de l’innovation, a fait l’objet d’une préparation « par Business France qui nous a donné plusieurs sessions de formation », souligne Olivier. Mais aussi par l’équipe de la toute jeune French Tech Polynésie. 

Lire aussi : Les lauréats Tech4Islands 2020 au plus grand salon mondial de l’innovation

Med.I.Can est développé par le groupe Medex dont les sociétés ont fait l’objet de perquisitions en juin 2020 : « Nous avons reçu le prix (Oceanie du concours Tech4Islands, NDLR) dans un contexte difficile (…). Recevoir le grand prix de la part d’un jury international a permis d’écarter tout soupçon quant à notre intégrité et a permis de mettre en avant le fruit d’un travail acharné, celui de faire avancer la télémédecine en Polynésie. Cela fait des années que nous militons pour faire avancer ces sujets, le prix à permis de légitimer ce travail au moment où nous doutions le plus de nous, également cela a été un formidable booster et en a fait un sujet de premier plan. Tout cela est très symbolique. »

Le projet de Med.I.Can est de mettre en place un conteneur médical mobile axé sur la télémédecine. Le prototype devrait être prêt « à la fin du premier trimestre. Le fait que la remise des prix soit repoussée est un mal pour un bien, cela nous laisse plus de temps pour avoir un outils plus abouti, plus sexy », estime Olivier Marrec. 

L’an dernier, la Polynésie était déjà représentée au Village francophone du CES de Las Vegas. La déléguée régionale de French Tech Polynésie Muriel Pontarollo, y avait présenté la dynamique Tech4Islands des entreprises de la French Tech Polynésie.

infos coronavirus