samedi 25 septembre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : confinement généralisé pour les îles du Vent et les îles Sous-le-Vent

Publié le

Le haut-commissaire et le président du Pays ont annoncé la mise en place d'une limitation des déplacements de la population sur l'ensemble des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent, dès lundi prochain. Les écoles maternelles, primaires et les collèges et lycées seront également fermés pendant 15 jours.

Publié le 20/08/2021 à 15:47 - Mise à jour le 23/08/2021 à 9:41
Lecture 3 minutes

Le haut-commissaire et le président du Pays ont annoncé la mise en place d'une limitation des déplacements de la population sur l'ensemble des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent, dès lundi prochain. Les écoles maternelles, primaires et les collèges et lycées seront également fermés pendant 15 jours.

Ce vendredi après-midi, les autorités du Pays et de l’État ont annoncé le renforcement des mesures sanitaires, alors que le taux d’incidence de la Polynésie dépasse les 2 700 cas positifs au Covid pour 100 000 habitants. Un taux “qu’on n’a trouvé dans aucun autre territoire” français, a alarmé le haut-commissaire Dominique Sorain.

>> Retrouvez ici l’ensemble des mesures applicables en Polynésie du 23 août au 5 septembre

Confinement généralisé sur toute la semaine

Une mesure que le haut-commissaire préfère qualifier de limitation des déplacements. “Cela ne signifie pas que l’ensemble de la société va arrêter de fonctionner”, a-t-il expliqué.

La population des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent devront se munir d’une attestation de motif impérieux afin de se déplacer, uniquement pour les motifs suivants :

  • pour se rendre au travail, avec le respect des gestes barrières ;
  • pour se faire soigner et se faire vacciner ;
  • pour des motifs familiaux ;
  • pour réaliser des achats de première nécessité (pharmacies, opticiens, magasins d’informatiques). Une liste sera fournie ultérieurement ;
  • pour se rendre à l’aéroport ou au port maritime dans le cadre des motifs ci-dessus ou pour un transit.

Les commerces de biens, de loisirs, les restaurants et les bars ne pourront plus accueillir de public et devront cesser leur activité. Une seule exception a été faite pour les restaurateurs, autorisés à délivrer leurs plats à domicile.

Cette mesure entrera en vigueur dès le lundi 23 août, à 4h00 du matin, jusqu’au lundi 7 septembre. Elle pourra être renouvelée selon l’évolution de la situation sanitaire.

> Téléchargez les attestations de déplacement et les justificatifs professionnels

Le confinement le week-end est maintenu aux Tuamotu-Gambier et concerne les communes d’Arutua, Fakarava, Gambier, Makemo, Manihi, Napuka, Rangiroa, Takaroa et Tureia.

Fermeture des écoles

Edouard Fritch l’annonçait déjà ce vendredi matin : les établissements du premier et second degrés seront fermés dès lundi 23 août. La continuité pédagogique sera assurée à distance. “Des documents seront mis à disposition des élèves qui n’auront pas accès à internet”, a précisé Edouard Fritch.

“Tous les outils sont déjà prêts”, a assuré la ministre de l’éducation, Christelle Lehartel. “Nos enseignants continueront de se déplacer dans les établissements scolaires et seront vraiment à la disposition des parents”.

Les élèves internes resteront dans leurs centres respectifs.

Un point est prévu dès le début de la semaine prochaine pour apporter plus d’éclaircissements.

Renforcement du couvre-feu

Le couvre-feu en vigueur de 21h00 à 4h00 du matin sur l’ensemble du territoire a été renforcé. Il débutera désormais dès 20h00. Concrètement, les restaurants et roulottes ne pourront plus livrer de plats après cette heure.

Maintien des vols entre l’extérieur, Tahiti et les îles

Les vols continueront entre Tahiti et l’international, mais aussi entre Tahiti et les îles. Malgré le confinement, l’activité touristique continuera, a indiqué Edouard Fritch.

Les touristes déjà présents en Polynésie sont invités à terminer leur séjour. Ils devront néanmoins rester confinés dans leur hôtel ou pension, a déclaré le haut-commissaire.

Les croisières devront être suspendues mais les passagers pourront rester confinés dans leur cabine.

Les touristes pourront donc continuer de venir au fenua, tout en respectant les restrictions sanitaires en vigueur. “Nous avons conscience que le flux de visiteurs va baisser sur les prochaines semaines. On s’adaptera”, a déclaré la ministre du tourisme, Nicole Bouteau.

Des rencontres sont déjà prévues avec les acteurs du tourisme. Nicole Bouteau a assuré le maintien des dispositifs d’aides déjà en place, prévus jusqu’à la fin de l’année.

Obligation vaccinale pour certaines professions

Edouard Fritch l’annonçait en début de semaine. Le projet de loi sur l’obligation vaccinale de certaines professions a été validé par l’Assemblée de la Polynésie française ce vendredi matin, comptabilisant 48 voix pour et 9 voix contre.

Plus d’informations dans notre article ICI

Réduction du nombre de centres de dépistage

“Nous allons réduire drastiquement les points de tests pour donner priorité à la vaccination”, a déclaré Edouard Fritch. Le nombre de centres de dépistage sera réduit, afin de laisser la placer à plus de centres de vaccination.

Le vaccinodrome de la Présidence sera d’ailleurs ouvert tous les jours dès la semaine prochaine, a-t-il indiqué. Avec le haut-commissaire, le président du Pays a une fois de plus appelé la population à se faire vacciner. Si le vaccin ne permet pas d’éviter à 100% la contamination, il permet néanmoins de réduire les risques de développer des formes graves, ont rappelé les autorités du Pays et de l’État.

Rédigé par

infos coronavirus