mardi 9 mars 2021
A VOIR

|

Albert Solia en garde à vue

Publié le

Publié le 10/10/2017 à 11:18 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:19
Lecture < 1 min.

C’est une information que nos confrères de Radio1 ont révélée ce matin. Outre les deux précités, l’ancien patron de la Spres, Jacky Camalon,  et l’ancienne présidente de la commission des marchés publics du Pays, Anne-Sophie Locquegnies, sont eux aussi logés à la même enseigne.
 
Cette affaire a déjà conduit à la condamnation du Pays par le tribunal administratif le 7 février dernier. Selon Radio1 qui rappelle les faits, le marché de l’éclairage du front de mer et de l’avenue Pouvanaa avait été attribué à la Spres en 2015.  

La société, alors en redressement judiciaire ne pouvait soumissionner à ce marché public que si elle apportait les garanties de la continuité de son activité durant les neuf mois de la durée du chantier. La Spres avait produit à l’époque une attestation du tribunal de commerce l’habilitant à poursuivre son activité jusqu’au 9 février 2015.

Or, le chantier devait durer jusqu’en octobre 2015, soit neuf mois après la cessation des activités de la Spres.

Avec ces gardes à vue survenues ce jour, les enquêteurs cherchent  à connaître les raisons pour lesquelles le marché a été attribué à une société dont la candidature était irrecevable.
 

Rédaction web

infos coronavirus

Premiers cas de covid en Nouvelle-Calédonie

Jusqu'à présent, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna figuraient au rang des rares territoires Covid-free de la planète, grâce notamment à des quatorzaines obligatoires dans des...

Premier cas local de Covid-19 à Wallis et Futuna

"Il s'agit d'une personne qui était sortie de quatorzaine il y a plusieurs semaines après un test négatif. Cette personne a consulté...