dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

L’embellie dans le secteur du tourisme se confirme

Publié le

32 500 touristes supplémentaires sont venus visiter le fenua, l’an dernier. C’est ce que révèle l’institut de la statistique qui vient de rendre public le bilan annuel du secteur. Secteur qui enregistre donc une progression de 18%. Et la bonne nouvelle n’arrive pas seule puisque les dépenses de ces touristes lors de leur séjour sont elles aussi à la hausse.

Publié le 17/11/2019 à 17:55 - Mise à jour le 18/11/2019 à 11:04
Lecture 2 minutes

32 500 touristes supplémentaires sont venus visiter le fenua, l’an dernier. C’est ce que révèle l’institut de la statistique qui vient de rendre public le bilan annuel du secteur. Secteur qui enregistre donc une progression de 18%. Et la bonne nouvelle n’arrive pas seule puisque les dépenses de ces touristes lors de leur séjour sont elles aussi à la hausse.

Les touristes sont de retour au fenua. C’est ce que confirme l’Institut de la statistique qui dresse le bilan du secteur pour l’année 2018. Il enregistre 18% de visiteurs en plus, soit 32 500 touristes supplémentaires. Une tendance qui se poursuit toujours en 2019.

« Je dirais que depuis l’arrivée de French Bee, des autres compagnies aériennes et aussi des paquebots, c’est ça qui fait que la fréquentation touristique a augmenté, confie Teva Teriitemoehaa, directeur de la restauration d’un grand hôtel. Je pense que cette année est meilleure par rapport à 2018, au niveau de la fréquentation touristique. »

Une bonne nouvelle qui s’accompagne de deux autres pour l’hôtellerie : les dépenses des touristes au cours de leur séjour sont elles aussi en augmentation. Un visiteur dépense en moyenne 300 000 Fcfp au cours de son séjour, ce qui représente au total 65 milliards de francs en 2018. 15 milliards de plus qu’en 2015. L’embellie concerne également le tourisme intérieur.

« En ce qui concerne les locaux, les résidents de Tahiti, le pouvoir d’achat a bien augmenté, poursuit Teva. Il faut savoir également que le Polynésien ne compte pas. Quand il veut se faire plaisir, il se fait plaisir. »

Si l’hôtellerie voit ses carnets de réservation se remplir, les pensions de famille, elles, n’affichent pas la même progression. Leur clientèle a été happée par la nouvelle offre Airbnb.

« On n’a pas constaté de hausse franche, par contre on a constaté un changement dans la clientèle grâce aux compagnies low cost, explique de son côté Julie Fernandez, employée d’une pension de famille. Mais de là à dire qu’on a une franche augmentation, non, Airbnb a pris une grosse part du marché, c’est sûr que ça bouleverse. Mais c’est bien, ça fait une concurrence, les locaux peuvent se faire un peu de sous avec le tourisme aussi. Mais ça change la donne… »

infos coronavirus