jeudi 5 août 2021
A VOIR

|

Vacances scolaires : des stages de rugby au stade Fautau’a

Publié le

Publié le 24/02/2019 à 14:40 - Mise à jour le 24/06/2019 à 15:50
Lecture 2 minutes

“On a une petite vingtaine de jeunes et on reprend les bases. On essaie de mettre en place l’éducation à la perception, et de faire en sorte qu’ils réfléchissent un peu ce qu’il se passe sur le terrain, à ce qu’il y ait du respect de consigne, de la concentration… On travaille beaucoup là-dessus et c’est sûr que ça leur change !” explique Gilles Lafitte, directeur technique de la fédération polynésienne de rugby. “Cela se passe bien, on apprend plein de choses.. c’est très instructif”, déclare ravi, l’un des jeunes stagiaires.

Ces futurs champions sont mis en situation avec différents exercices : manipulation de balle, exercice en surnombre avec des “2 contre 1” et “4 contre 1”, ou encore travail de placement et replacement avec passe. Une fois les consignes données par Gilles, les enfants doivent rester concentrés pour pouvoir anticiper.

Après 23 ans à la tête du centre de formation du SU Agen rugby, Gilles Lafitte s’est installé au fenua l’an dernier. Il a à cœur d’impulser le rugby jeune en Polynésie. Plusieurs projets sont en route, dont celui d’un passeport du jeune joueur. Un livret pédagogique qui récapitulera tout le travail réalisé par l’enfant durant toute la saison. “C’est un vrai passeport, un vrai livret scolaire. Il est en cours de finition. On va l’imprimer. Il a été validé par un graphiste. On a tiré 1 000 exemplaires, et chaque jeune va avoir son livret comme à l’école. Les parents pourront regarder ce qu’il se met en place, et c’est aussi un support pour les éducateurs, et puis c’est aussi une possibilité pour les jeunes de pouvoir s’auto-évaluer” poursuit Gilles.

D’autres actions menées par la fédération polynésienne de rugby sont prévues comme des interventions dans les garderies pour les 8-11 ans, sans oublier le tournoi jeune prévu en mars.
 

Rédaction web avec Oriano Tefau

infos coronavirus