samedi 1 octobre 2022
A VOIR

|

Tennis club de Raiatea : 150 adhérents pour 3 courts

Publié le

Au tennis club de Raiatea, les graines de champion se multiplient, de même que le nombre d’adhérents. Mais pour performer dans le haut niveau, les athlètes ont besoin de s’entraîner, sauf que le club ne dispose que de 3 courts pour près de 150 adhérents. Certains décident alors de partir s'entraîner à l'étranger.

Publié le 16/03/2022 à 17:35 - Mise à jour le 16/03/2022 à 17:37
Lecture < 1 min.

Au tennis club de Raiatea, les graines de champion se multiplient, de même que le nombre d’adhérents. Mais pour performer dans le haut niveau, les athlètes ont besoin de s’entraîner, sauf que le club ne dispose que de 3 courts pour près de 150 adhérents. Certains décident alors de partir s'entraîner à l'étranger.

En 60 ans d’existence, les terrains de tennis de Raiatea n’ont pas pris une seule ride, si ce n’est qu’aujourd’hui, ils ne suffisent plus : 3 courts pour près 150 adhérents, c’est trop peu et cela complique la gestion des plannings.

“Il faudrait un quatrième terrain, cela pourrait palier un peu aux problèmes que nous avons actuellement, car nous sommes trop pour trois terrains” indique Heiata Tupahiroa, présidente du tennis club de Raiatea.

Mehetia Boosie fait partie des meilleures joueuses de Polynésie. Elle doit partager les courts de tennis avec ses collègues du club. Pour continuer de progresser, elle a fait le choix de partir vers l’hexagone : “En France, tu peux jouer contre plein de personnes différentes, et c’est bien car ce sont des styles de jeux différents et ça fait progresser”.

En attendant, Olivier Fabre, son coach sportif, apporte une attention particulière à sa préparation. Coup droits, revers, stratégie de jeu… Un programme chargé attend Mehetia pour les mois à venir : “une grosse tournée avec au moins un tournoi ou deux par semaine pendant trois semaines, après, place aux études car il y a le DNB à préparer. Donc ça sera trois semaines de tennis, une semaine de cours, trois semaines de tennis, une semaine de cours…”.

Le 24 mars prochain, la joueuse tahitienne s’envolera vers la France où elle séjournera près de deux mois. Une bonne préparation en vue des mini-jeux qui se tiendront à Saipan, aux îles Mariannes du Nord du 16 au 25 juin.

infos coronavirus