mardi 17 septembre 2019
A VOIR

|

Tahiti Pearl Regatta : les équipages locaux règnent sur le classement

Publié le

MER - Après quatre courses, les équipages locaux occupent les premières places des classements des cinq catégories de la Tahiti Pearl Regatta. La team néo-zélandaise de Rumpus et celle d’Air Tahiti Nui, avec à son bord le Français Armel Tripon et le Wallisien Lomano Takasi, arrivent néanmoins à se hisser sur la 3e place des podiums provisoires en Monocoques 2 et Multicoques et devront rivaliser d’ingéniosité pour renverser la tendance ce samedi.

Publié le 10/05/2019 à 7:57 - Mise à jour le 25/06/2019 à 15:18
Lecture 2 minutes

MER - Après quatre courses, les équipages locaux occupent les premières places des classements des cinq catégories de la Tahiti Pearl Regatta. La team néo-zélandaise de Rumpus et celle d’Air Tahiti Nui, avec à son bord le Français Armel Tripon et le Wallisien Lomano Takasi, arrivent néanmoins à se hisser sur la 3e place des podiums provisoires en Monocoques 2 et Multicoques et devront rivaliser d’ingéniosité pour renverser la tendance ce samedi.

Après une première journée de course entre Raiatea et Huahine jeudi, les participants de la Tahiti Pearl Regatta étaient invités à une soirée polynésienne, en tenue locale, sur la plage de Fare. C’est le tavana de la commune, Marcelin Lissan, qui a lancé les festivités, animées par l’association Tamari’i Parea. Un concours de ‘ori tahiti proposé aux équipages a vu la team SCAN s’illustrer sur la piste de danse.

Si les étoiles étaient au rendez-vous pour cette première soirée festive, la flotte s’est éveillée vendredi matin sous les nuages et la pétole. L’absence de vent a contraint le comité de course à modifier le programme, en annulant le parcours banane initialement prévu devant la passe de Huahine.

Tous les bateaux ont été appelés à sortir de la passe dans le sillon du bateau comité, à la recherche d’une risée. Une opération qui a payé à un demi mille nautique de l’île. Le départ de la 3e étape a pu être donné à 9h20, sous 6 nœuds de vent nord-est. Les 53 voiliers engagés se sont pressés sur la ligne, avant de sortir les spinnakers pour tracer vers l’arrivée située à 23MN, dans la passe ouest de Taha’a.

Le vent a forci vers 13h, permettant aux derniers de grappiller quelques précieuses minutes et d’offrir un beau spectacle sous le soleil, devant les motu et le bleu du lagon.

Pour compenser l’annulation de l’étape du matin, le comité de course a décidé d’ajouter une épreuve banane dans le lagon de Taha’a. Après une pause bien méritée, les régatiers ont donc repris du service et ont rapidement bouclé cette course de 5NM, grâce un vent soutenu de plus de 10 nœuds.

Après quatre courses, le classement général provisoire avant jury permet aux équipages suivants de truster les podiums de leurs catégories :

Monocoques Division 1 :
1- Pepe Favouille (Jean-Cyril Dubois – PF)
2- Neva Neva (Gwenaelle Janicaud – PF)
3- Arearea (Jean-Pierre Basse – PF)

Monocoques Division 2 :
1- Windfall (Roland Marti – PF)
2- Diabolic (Hervé Bride – PF)
3- Rumpus (Rupert Wilson – NZ)

Multicoques :
1- Team SCEAP (Didier Arnould -PF)
2- Selika ( Yves Haudrechy – FR)
3- Air Tahiti Nui (Lomano Takasi -WAL)

Vaia Ta’ie :
1- Holopuni Moana Explorer (Teiva Veronique – PF)
2- Terematai (Vatea Quesnot – PF)
3- Holopuni Tamari’i Moana (Kavika Knight – PF)

Vendredi soir, les participants étaient attendus au Motu Pearl Farm, dans la baie de Faaa’ha, pour une soirée “Underwater”. Ce samedi, ils entameront leur dernière journée de course, avec au programme deux étapes : une banane dans le lagon et le Tour de Taha’a, suivi d’une soirée de remise des Prix au motu Céran.

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV