lundi 19 octobre 2020
A VOIR

|

Rugby : Pirae boucle son grand chelem

Publié le

Publié le 01/12/2019 à 3:10 - Mise à jour le 02/12/2019 à 10:41
Lecture 3 minutes

En battant Arue XV Mili en finale du championnat de Tahiti, samedi soir au stade Fautaua, le Rugby Club de Pirae a raflé un nouveau titre cette année, après avoir emporté la Coupe de Tahiti à XV, à X et à VII, et même gagné en beach rugby.

Une touche subtilisée suivie d’un essai, et c’est le début d’une mi-temps prolifique pour Pirae. Arue s’accorde un sursis grâce à un essai bâti sur la puissance de ses avants, mais la domination est orange dans la première moitié du match.

L’un des trois essais du numéro 12 de Pirae Yannick Mauahiti, intenable samedi soir – Photo : Mike Leyral

Arue revient avec de belles intentions après la mi-temps, mais la pluie ralentit le jeu. Le jeu, mais pas Yannick Mauahiti, survolté pour cette finale : il marquera trois essais… et aurait pu en marquer un quatrième s’il n’avait pas dépassé la zone d’en-but, dans une course sans doute trop enthousiaste !

Ce numéro 12 est d’ailleurs le meilleur marqueur du championnat, avec 13 essais, ainsi que de la saison entière.

Il est sans conteste l’homme du match, bien soutenu par un pack conquérant et par le jeu au pied très sûr de Tehotu Tehuritaua, qui enchaîne pénalités, drop et transformations.

Malgré la bonne organisation des joueurs de Arue sur les touches, Pirae est parvenue à en conquérir quelques-unes – Photo : Mike Leyral

Pourtant, c’est bien Arue qui campe dans la moitié de terrain de Pirae en deuxième mi-temps. Mais cette domination territoriale ne profite pas, et Pirae signe une victoire sans appel : 38 à 7.

Avec une belle saison et une accession en finale du championnat, Arue XV Mili a toutefois réussi un cocktail savoureux : mêler sur le pré les colosses de cette commune avec les rugbymen de l’armée. C’est désormais une équipe qui compte.

Quelques conseils à la mi-temps au numéro 9 de Pirae… par le numéro 9 des All Black ! Photo : Mike Leyral

La moisson de trophées de Pirae est d’autant plus méritante que le club n’a plus de terrain depuis plusieurs mois, et ne peut s’entraîner qu’une fois par semaine. Un handicap compensé, ces deux dernières semaines, par la venue d’Ofisa Tonu’u : cet ancien demi de mêlée des All Black a mis son expérience au service des hommes de Teiki Dubois.

En ouverture de la finale, les joueuses des différents clubs ont proposé un match féminin. Ces joueuses font d’ailleurs appel à toutes les sportives : le rugby féminin recrute.

Mais le rugby local pourrait être confronté à un nouveau souci dans les mois à venir : la pénurie d’arbitres. Le plus expérimenté d’entre eux, Christophe Clavere, a mis fin à sa carrière arbitrale ce samedi soir, et la relève tarde à se manifester.  

Christophe Clavere (au centre) a mis un terme à sa carrière d’arbitre de rugby samedi soir à Fautaua – Photo : Mike Leyral
Le All Black Ofisa Tonu’u a conquis un nouveau trophée : en tant qu’entraîneur, il est désormais champion de Tahiti ! – Photo : Mike Leyral

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Moorea économe, mais ses élus manquent d’exemplarité selon la...

Moorea est-elle bien gérée ? C’est la question à laquelle répond la chambre territoriale des comptes (CTC) qui a publié un rapport sur le sujet. Fiabilité des comptes, la situation financière de l’île, gouvernance ou encore services publics de proximité : autant de questions qu’a examiné la CTC sur une période de 6 ans. Si Moorea, qui est la quatrième commune de Polynésie, a incontestablement un potentiel, notamment touristique, l’absence de stratégies la dessert fortement. Ce rapport met aussi en avant des élus peu exemplaires. Ils sont 12 à cumuler 2,7 millions de Fcfp d’impayés : factures d’eau, de ramassage des ordures ou de téléphone. Et cela malgré les relances.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV