mardi 24 novembre 2020
A VOIR

|

Le programme officiel de la Hawaiki Nui Va’a 2019

Publié le

A quelques semaines des courses de la Hawaiki Nui Va'a, la Fédération tahitienne de va'a a publié le programme officiel de l'événement.

Publié le 17/10/2019 à 16:24 - Mise à jour le 27/01/2020 à 10:43
Lecture 2 minutes

A quelques semaines des courses de la Hawaiki Nui Va'a, la Fédération tahitienne de va'a a publié le programme officiel de l'événement.

Si les courses de la Hawaiki Nui Va’a se dérouleront sur trois jours, du mercredi 30 octobre au vendredi 1er novembre aux îles Sous-le-Vent, les athlètes seront mobilisés dès le lundi 28 octobre, sur Huahine et Raiatea, pour la pesée des pirogues.

Au total 161 équipages, toutes catégories confondues, venus de Hawaii, de métropole, de Nouvelle-Calédonie et de Martinique, se sont engagés dans cette course mythique du vaa ono. 10 bateaux officiels et 12 bateaux secouristes suivront l’événement.

La cérémonie d’ouverture aura lieu le mardi 29 octobre à 16 h 30 sur la plage de Fare, à Huahine, puis place aux courses !

Pour la première étape, le mercredi 30 octobre, les rameurs devront rallier Huahine à Raiatea, soit 44,5 km. Le premier départ, celui des vétérans hommes, sera donné à 7 h 30 ; et le second, celui des seniors hommes, 10 minutes à après.

Le lendemain à Raiatea, les cadets, les juniors, les para va’a et les seniors et vétérans dames s’inviteront à l’événement, avec un parcours qui leur est propre, au départ de la plage Puanoa dès 6 h 30 du matin. Juste après, à 10 heures, les vétérans et seniors hommes entameront la deuxième étape qui les mènera jusqu’à Taha’a, soit 26 kilomètres.

Le vendredi 1er novembre, les rameurs devront s’attaquer à la troisième et dernière étape, de Taha’a à Bora Bora, soit 58,2 km. La plus longue étape de l’événement.

Découvrez ici comment ne rien rater de ces courses.

infos coronavirus

Covid-19 : quand la crise profite aux coursiers

La crise de la Covid-19 ne fait pas que des malheureux. A contrario du secteur du tourisme ou de la restauration, l’activité de coursier tire son épingle du jeu. Avec le confinement et la propagation du virus, les sociétés de livraison sont plébiscitées par les Polynésiens, en particulier ceux des archipels en cette période des fêtes de fin d’année.