jeudi 26 mai 2022
A VOIR

|

Communiqué

Visioconférence avec les États-Unis et les îles du Pacifique

Publié le

COMMUNIQUÉ - Vendredi 11 février au soir, le vice-président, Jean Christophe Bouissou, a participé, au nom du président de la Polynésie, à la rencontre virtuelle États-Unis – Pays du Pacifique, sur invitation du Secrétaire d’État américain, Antony Blinken, et du Premier ministre fidjien, Josaia Voreqe Bainimarama, président en exercice du Forum des îles du Pacifique.

Publié le 13/02/2022 à 14:53 - Mise à jour le 13/02/2022 à 14:53
Lecture 2 minutes

COMMUNIQUÉ - Vendredi 11 février au soir, le vice-président, Jean Christophe Bouissou, a participé, au nom du président de la Polynésie, à la rencontre virtuelle États-Unis – Pays du Pacifique, sur invitation du Secrétaire d’État américain, Antony Blinken, et du Premier ministre fidjien, Josaia Voreqe Bainimarama, président en exercice du Forum des îles du Pacifique.

Cette réunion témoigne de l’engagement continu des États-Unis dans la région indo-Pacifique, alors qu’Antony Blinken est en escale à Fidji pour rencontrer en personne et virtuellement les dirigeants du Pacifique, après un séjour en Australie pour une réunion du QUAD, l’alliance des États-Unis avec l’Australie, l’Inde et le Japon.

La réunion coprésidée par Aiyaz Sayed-Khaiyum, premier ministre fidjien par interim, a permis aux pays membres du Forum des îles du Pacifique de présenter leurs priorités liées au Covid-19, la lutte contre le changement climatique et les catastrophes, la gestion des océans et la sécurité régionale.

Le vice-Président Bouissou a ainsi rappelé que la gestion des effets socio-économiques négatifs engendrés par la pandémie de la Covid-19 est une priorité, celle-ci se rajoutant aux effets délétères du changement climatique, danger le plus aigüe pour le Continent Bleu du Pacifique, en menaçant les moyens de subsistance, la sécurité et le bien-être du Pacifique et de ses habitants. Il a également insisté sur la mobilisation nécessaire de la communauté internationale afin de contenir le réchauffement climatique à 1,5 °C.

Par ailleurs, à l’instar des déclarations du président Edouard Fritch au One Ocean Summit à Brest, Jean-Christophe Bouissou a souligné l’engagement ancien et durable de la Polynésie dans la gestion, l’utilisation et la conservation durables des océans, dont la vision et le modèle placent l’humain au cœur de son action. Il a également relayé l’annonce de nouvelles mesures de protection portant sur 1 million km2 d’aires marines au sein de la zone économique exclusive polynésienne.

Enfin, le vice-président a réitéré le souhait de voir la Polynésie accueillir l’ouverture d’un consulat général américain à Papeete pour renforcer les liens anciens et le partenariat avec les États-Unis.

infos coronavirus