A VOIR

|

UPF : le campus connecté de Teva i Uta ouvrira en janvier

Publié le

Les étudiants de l'Université de la Polynésie vivant à la Presqu'île n'auront bientôt plus besoin de faire le trajet jusqu'à Faa'a. Un campus connecté va ouvrir en janvier. Il s'agit du 4e dispositif de ce type. Un projet dont le déploiement a débuté en 2021. Le point dans la Tech Zone.

Publié le 13/11/2022 à 5:00 - Mise à jour le 23/11/2022 à 16:28
Lecture 2 minutes

Les étudiants de l'Université de la Polynésie vivant à la Presqu'île n'auront bientôt plus besoin de faire le trajet jusqu'à Faa'a. Un campus connecté va ouvrir en janvier. Il s'agit du 4e dispositif de ce type. Un projet dont le déploiement a débuté en 2021. Le point dans la Tech Zone.


Suivre un cursus universitaire tout en vivant dans les îles, c’est possible depuis l’année dernière. Un campus connecté a ouvert à Raiatea en 2021 et, cette année, deux autres ont vu le jour : l’un aux Marquises et l’autre aux Tuamotu.

Le prochain sera installé à Teva i Uta en janvier. Fini les longs trajets pour les étudiants résidant à la Presqu’île. Ils pourront, eux aussi, suivre leurs cours à distance. De nombreux étudiants de DU sont déjà inscrits dans ce nouveau campus.

En août 2023, suivant le déploiement de la fibre, un 5e et dernier campus connecté verra le jour aux Australes, à Tubuai.

Des “coachs pédagogiques”

Mais comment fonctionnent ces antennes de l’UPF ? Les campus connectés sont installés dans des établissements scolaires. Des tuteurs assurent le suivi. “Ils sont chargés de l’accompagnement des étudiants tant au plan technique que pédagogique, explique Jean-baptiste Hébraud, directeur général des services adjoint à l’UPF. Ce sont des coachs pédagogiques. Les étudiants sont également suivis depuis l’UPF par nos équipes. Plus particulièrement, on a une équipe resserée qui est en charge de l’animation du réseau des tuteurs au niveau de tout ce qui est technique et au niveau de tout ce qui est pédagogique pour que les tuteurs échangent entre eux les bonnes pratiques, qu’ils puissent trouver du soutien et partager leurs retours d’expérience en fonction des situations qu’ils rencontrent.”

Des robots de téléprésence

Des salles spéciales ont également été aménagées à l’UPF. “On a commencé par faire un modèle de salle qu’on va dupliquer. (…) C’est une salle bimodale. On peut être en présentiel, en distantiel et en différé, détaille Humberto Duarte, RSSI DSI adjoint à l’UPF (…) Il y a la possibilité pour les étudiants qui sont sur les campus connectés d’échanger avec les étudiants ou l’enseignant qui se trouve sur place.” Les campus des îles peuvent même communiquer entre eux grâce à des robots de téléprésence : “Ils peuvent les piloter à distance. Par exemple le campus de Nuku Hiva peut piloter le robot de Raiatea (…) Le robot permet de transmettre la vidéo et le son et aussi par exemple, pour des étudiants handicapés qui ne peuvent pas se déplacer, le robot peut approcher et permettre d’échanger avec des étudiants ou l’enseignant qui se trouve ailleurs.”

Une offre de formation adaptée

L’offre de formation à distance est réduite et adaptée. Mehani Varaaroa est gestionnaire de formations à l’UPF. Elle s’est rendue dans les îles pour présenter les différents cursus. “Nous avons des formations initiales comme le DU Paréo qui est destiné aux bacheliers issus de filières technologiques et professionnelles. C’est une année de transition pour pouvoir s’orienter dans une licence spécifique ou s’orienter sur un projet professionnel. Ensuite en formation continue nous proposons le DAEU, le diplome d’accès aux études universitaires qui est l’équivalent du baccalauréat pour les adultes. Nous proposons aussi diverses formations certifiantes et diplomantes comme le CU comptablité des entreprises privées qui est une initiation à la comptabilité, le DU gestion des ressources humaines, et bientôt en janvier 2023, nous allons proposer le DU guide touristique.” Cette offre a vocation a être élargie.

Parmi les étudiants à distance, tout types de profils : de nouveaux bacheliers dans l’impossibilité de venir à Tahiti suivre leur cursus, mais aussi beaucoup d’adultes souhaitant reprendre leurs études.

Pour le déploiement de ces campus connectés, l’UPF et le Pays ont obtenu un financement de l’Etat via un appel à projets. Mais ce financement n’est valable que 5 ans. Au-delà, il faudra donc trouver le moyen de maintenir ces campus 2.0…