jeudi 19 mai 2022
A VOIR

|

Samy Shoker, grand maître international d’échecs en Polynésie

Publié le

Le grand maitre international de jeu d’échecs -depuis 2014, Samy Shoker, est arrivé ce samedi matin à Tahiti. Pendant 15 jours, et à l’initiative du club Papeete Olympique échecs, il partagera son expérience.

Publié le 02/04/2022 à 15:35 - Mise à jour le 02/04/2022 à 15:35
Lecture < 1 min.

Le grand maitre international de jeu d’échecs -depuis 2014, Samy Shoker, est arrivé ce samedi matin à Tahiti. Pendant 15 jours, et à l’initiative du club Papeete Olympique échecs, il partagera son expérience.

Samy Shoker est affilié à la Fédération égyptienne des échecs depuis 2009, et a représenté à 3 reprises l’Égypte lors des championnats du monde d’échecs par équipes en 2011, 2013 et 2015. Ce joueur de 34 ans au palmarès bien fourni est aussi entraineur fédéral. Lors de son séjour au fenua, il participera à un stage de perfectionnement pour les enfants et a une masterclass pour les adultes, le 8 avril, avec des analyses de parties et de tactiques de jeu.

“Ce que je donne au conseil aux élèves, c’est quand ils vont jouer contre moi, qu’ils ne se disent pas qu’ils vont jouer contre Samy qui est grand maître. Car peu importe l’adversaire, il faut jouer la position. S’ils ont une chance sur 100 de me battre, il faut qu’ils se disent que cette partie, eh bien ça sera la prochaine qu’on jouera ensemble. Et s’ils sont capables de battre n’importe qui, ils sont aussi capable de perdre contre n’importe qui, donc il faut respecter tous les adversaire et vraiment jouer la position plutôt que le joueur” a déclaré le grand maître international d’échecs. “C’est grâce aux défaites que j’ai le plus appris, avec l’analyse, la remise en cause… Les échecs, ce n’est pas comme un sport collectif où l’erreur est partagée, là, on ne peut s’en vouloir qu’à soi-même, donc la remise en cause perpétuelle est importante à ce jeu. Après chaque défaite, on doit analyser ses parties, regarder ce qui n’a pas marché… pour ne pas répéter les mêmes erreurs” a-t-il ajouté.

infos coronavirus