mardi 24 novembre 2020
A VOIR

|

Plan, horaires de cours… une application pour avoir tout l’UPF « dans la poche »

Publié le

L'Université de la Polynésie est désormais sur la plateforme Imagina. Grâce à une application, les étudiants peuvent accéder à toutes les informations utiles en un clin d'oeil.

Publié le 04/11/2020 à 10:11 - Mise à jour le 04/11/2020 à 10:11
Lecture < 1 min.

L'Université de la Polynésie est désormais sur la plateforme Imagina. Grâce à une application, les étudiants peuvent accéder à toutes les informations utiles en un clin d'oeil.

L’Université utilise en fait une application déjà existante : Imagina. Cette appli permet de se connecter à différents lieux ou événements pour avoir des informations.

Sur Imagina, les étudiants, enseignants ou simples visiteurs de l’UPF, pourront accéder au plan de l’établissement, aux mails, à l’annuaire interne, aux horaires de cours, à ceux de la cafétéria ou encore de la bibliothèque.

L’application « a pour objectif de garder nos étudiants connectés. On s’est rendus compte qu’on avait une très forte proportion de notre population étudiante avec des smartphones et du coup l’idée, c’était de mettre l’université dans la poche des étudiants », explique Sébastien Chabrier, vice-président de l’université en charge du numérique.

C’est lors de la réalisation du schéma directeur du numérique de l’Université, que l’idée d’une application a émergé : « nous nous sommes rendus compte que c’était un besoin exprimé par les étudiants. Nous avons monté des groupes de travail afin de pouvoir lancer cette application. Du fait de la pandémie qui nous touche, nous avons accéléré son lancement (…) Nous avons lancé l’application en prototype depuis début septembre, et avec les inscriptions de la semaine dernière, on est à plus de 1000 utilisateurs ayant téléchargé et utilisant l’application sur environ 3000 étudiants. »

L’application va encore évoluer selon les besoins des utilisateurs.

infos coronavirus

Covid-19 : quand la crise profite aux coursiers

La crise de la Covid-19 ne fait pas que des malheureux. A contrario du secteur du tourisme ou de la restauration, l’activité de coursier tire son épingle du jeu. Avec le confinement et la propagation du virus, les sociétés de livraison sont plébiscitées par les Polynésiens, en particulier ceux des archipels en cette période des fêtes de fin d’année.