mercredi 5 août 2020
A VOIR

|

Le planétarium de Tahiti célèbre les premiers pas de l’homme sur la Lune

Publié le

Il y a 50 ans, c’était un petit pas pour l'Homme et un bond de géant pour l'humanité. Neil Armstrong marchait pour la 1ere fois sur la Lune. Un tournant dans la conquête de l’espace. Pour se replonger dans cette aventure, l’association prosiences installe son planétarium à l’école Tamanui à Papeete.

Publié le 19/07/2019 à 15:37 - Mise à jour le 19/07/2019 à 17:46
Lecture 2 minutes

Il y a 50 ans, c’était un petit pas pour l'Homme et un bond de géant pour l'humanité. Neil Armstrong marchait pour la 1ere fois sur la Lune. Un tournant dans la conquête de l’espace. Pour se replonger dans cette aventure, l’association prosiences installe son planétarium à l’école Tamanui à Papeete.

L’association Proscience célèbre le 50ème anniversaire du premier pas de l’homme sur la Lune au planétarium. Grâce à des images d’archives et de synthèse, le public se replonge dans la mission d’Apollo 11, un voyage de 4 jours vers la Lune qui fut lancé le 16 juillet 1969 depuis le centre spatial Kennedy en Floride.

En envoyant un homme marcher sur la Lune en pleine guerre froide, les États-Unis ont voulu prouver leur supériorité sur l’Union soviétique dans la course à l’espace. Cette épopée est restée depuis l’un des plus grands exploits de l’humanité. Le planétarium invite donc le public à revivre cette aventure à la fois humaine et technologique. « Quand Kennedy, en 1961 a dit : ‘nous irons sur la Lune avant la fin de la décennie’, c’était la panique à bord de la NASA, parce que c’était 9 ans pour préparer tout ça, c’était un vrai challenge, parce qu’il fallait maîtriser la mise en orbite. Personne ne l’avait fait. Et la mise en orbite d’un être humain, c’était encore autre chose » explique Régis Plichart, président de l’association Proscience.

Enfants ou adultes, les yeux sont rivés vers l’espace avec la plus grande attention. Aloïs Teianore est né le 20 juillet 1969, le jour du premier pas de l’homme sur la Lune. Depuis, ses proches le surnomment… Apollo : « Je suis né le même jour, à la même heure, à la même minute, où il y a eu le premier pas sur la Lune. D’ailleurs, on m’a fait goûter du champagne dans la salle d’accouchement ! ».

Jusqu’au 26 juillet, l’association Proscience ouvre son dôme pour comprendre toutes les étapes de cette expédition spatiale : du décollage de la fusée jusqu’à la descente du module lunaire vers la surface de notre satellite. Une séance la tête dans les étoiles pour revivre les premiers pas sur la Lune des astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin.

PRATIQUE :

Le planétarium sera ouvert au public jusqu’au vendredi 26 juillet à 12 heures, dans la salle de repos de l’école maternelle Tamanui, à Paofa’i.
Le
planning des séances qui peut être amené à changer, est consultable ICI.

Tarifs :
Enfants de 10 ans et plus, et adultes : 500 Fcfp / séance (quelle que soit sa durée)
Enfants de moins de 10 ans : 300 Fcfp (les séances ne sont pas adaptées aux enfants de moins de 4 ans)
Groupes privés (24 pers. max.) : 8 000 Fcfp
Garderies (24 pers. max.) : 6 000 Fcfp

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Sénatoriales : la liste des grands électeurs en Polynésie

La liste des électeurs qui prendront part aux élections sénatoriales le dimanche 27 septembre 2020 a été publiée au journal officiel de la Polynésie française.

La DPDJ en mission à Raiatea

La délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse (DPDJ), avec à sa tête Teiva Manutahi, s’est rendue, cette semaine, à Raiatea. Elle a organisé une réunion, mercredi, avec deux autres services du Pays, (DGEE et DPAM), dans les locaux de la circonscription des îles Sous-le-Vent, à Uturoa.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV