mardi 3 août 2021
A VOIR

|

Le photographe Werner Bringold est décédé

Publié le

Werner Bringold est décédé à l'âge de 78 ans.

Publié le 12/12/2020 à 9:48 - Mise à jour le 12/12/2020 à 16:57
Lecture 2 minutes

Werner Bringold est décédé à l'âge de 78 ans.

Il a longtemps été de tous les événements. Son appareil photo en main, Werner Bringold ne ratait pas l’occasion de capturer des instants de vie au fenua.

Né en Suisse, Werner a été marin, technicien des travaux maritimes en Nouvelle-Calédonie, et a embarqué à bord du navire “Île de lumière ” lors de l’expédition de ” Médecins sans frontières “, avec Bernard Kouchner.

En Polynésie, Werner a aussi travaillé à Moruroa.

En tant que photographe, il a longtemps exercé pour Les Nouvelles de Tahiti (premières du nom), jusqu’à leur fermeture en mai 2014.

Une veillée réservée à la famille se tiendra ce samedi soir. La veillée de dimanche se déroulera à Min Chiu de 18 à 20 heures dans le strict respect des gestes barrières par groupes de 10 personnes, annonce la famille sur les réseaux sociaux.

Nous sommes très touchés par vos marques d’affection et vos messages de soutien ❤ Pour l’organisation des obsèques, nous…

Publiée par Tina Bringold sur Samedi 12 décembre 2020

Les condoléances du gouvernement

Le Président Edouard Fritch, et les membres du gouvernement, ont appris, avec tristesse, le décès de deux figures de la presse, Werner Bringold et Jean-Claude Soulier.

Ces deux personnalités ont toutes les deux témoigné de la vie de la Polynésie, au sein des quotidiens « Les Nouvelles de Tahiti » et « La Dépêche de Tahiti », pendant de nombreuses années, notamment dans les années 80 et 90.

Né en Suisse, Werner Bringold, est connu pour ses expositions de photos, et son attrait pour les cultures océaniennes. Il laisse le souvenir d’un photographe, baroudeur, ouvert sur des mondes nouveaux, toujours à la recherche d’un cliché insolite.

Après une première vie professionnelle dans le monde de l’aviation, ayant fait partie de ceux qui ont contribué au développement de ce secteur dans les années 60, Jean-Claude Soulier a, pour sa part, longtemps été rédacteur en chef-adjoint de « La Dépêche de Tahiti ».

Il avait suivi de près le quotidien de la Polynésie, avec de grands moments, des passages de vedettes, des faits marquants, accumulant de précieux souvenirs, qu’il relatait il y a encore peu dans des émissions de radio ou dans la presse écrite.

Le Président et les membres du gouvernement saluent ces deux personnalités du monde des médias et adressent à leur famille et à leurs proches leurs sincères condoléances.

infos coronavirus