mercredi 27 octobre 2021
A VOIR

|

Le monde célèbre les matahiapo

Publié le

Le premier jour d’octobre marque la journée internationale des personnes âgées selon l’ONU. À ce jour, ils sont plus de 703 millions à être âgés de 65 ans et plus, dans le monde. En Polynésie, on célèbre l'événement comme on sait bien le faire : autour d'une bringue.

Publié le 01/10/2021 à 19:35 - Mise à jour le 02/10/2021 à 9:36
Lecture 2 minutes

Le premier jour d’octobre marque la journée internationale des personnes âgées selon l’ONU. À ce jour, ils sont plus de 703 millions à être âgés de 65 ans et plus, dans le monde. En Polynésie, on célèbre l'événement comme on sait bien le faire : autour d'une bringue.

Depuis six ans, Mere Mariterangi et son mari accueillent chez eux des pensionnaires un peu particuliers. Son centre d’accueil, Mere explique l’avoir créé en hommage à sa grand-mère : “j’ai été adoptée par ma grand-mère. Je fais ça comme si elle était là et à chaque fois je me pose la question : si c’était grand-mère, qu’est-ce que je ferais ?”.

Et pour célébrer la journée des personnes âgées, Mere organise une petite bringue : “je fais beaucoup d’activités de façon à ce qu’elles [ndlr : les pensionnaires] se sentent bien. Parce que c’est pas toujours évident de recevoir des personnes qu’on ne connaît pas. C’est pour ça que je dis que ce n’est pas donné à tout le monde. Ce n’est pas un métier, c’est une vocation”.

A plus de 70 ans, deux mamas pensionnaires originaires des Australes et de Raiatea fuient l’isolement et cherchent à la fois la tranquillité. Elles sont bien conscientes de la chance qu’elles ont de se retrouver dans la demeure de Mere.

La Direction des affaires sociale et des familles, en charge de placer les matahiapo dans ces centres agréés par le Pays, privilégie ce type de structure. La mesure « Aidant Feti’i » déployée en 2019 tend à répondre aux besoins des personnes âgées. “Elles sont demandeuses quand elles ont besoin d’une prise en charge un peu plus familiale, un peu plus communautaire aussi, avec une présence au quotidien d’une personne qui va les entendre, les écouter, les occuper aussi”, détaille Valérie Hong Kiou, directrice de la DSFE.

L’ISPF dénombre 35 000 personnes âgées au fenua. Un chiffre qui pourrait monter jusqu’à 54 000 d’ici 2030. L’espérance de vie moyenne à la naissance est passée de 69,6 ans en 1995 à 75,6 ans en 2010. La contrepartie, c’est que la population vieillit, pour deux raisons : l’allongement de la durée de vie, mais aussi la baisse du taux de fécondité.

Afin de célébrer les personnes âgées, l’Organisation des Nations Unies a adopté la résolution proclamant la date du 1er octobre comme étant la Journée internationale des personnes âgées. Cette initiative intervient après l’adoption du plan d’action international de Vienne sur le vieillissement par l’Assemblée mondiale ainsi que par l’Assemblée Générale de l’ONU.

Rédigé par

infos coronavirus