samedi 26 septembre 2020
A VOIR

|

La pêche aux rori est ouverte à Toau, Kauehi et Fakarava

Publié le

L’exploitation commerciale des holothuries (rori) est encadrée par des mesures de gestion prévues par une délibération de l’Assemblée de la Polynésie française du 22 octobre 2012 et par un arrêté du Conseil des ministres du 25 avril 2013.

Publié le 07/08/2019 à 14:21 - Mise à jour le 07/08/2019 à 15:03
Lecture 2 minutes

L’exploitation commerciale des holothuries (rori) est encadrée par des mesures de gestion prévues par une délibération de l’Assemblée de la Polynésie française du 22 octobre 2012 et par un arrêté du Conseil des ministres du 25 avril 2013.

En 2018, les ouvertures de la pêche aux rori, source de revenus pour 27 pêcheurs répartis dans 4 îles, ont permis d’exporter 6 594 rori séchées pour un poids de 1 865 Kg et d’une valeur marchande de 17,2 millions Fcfp. Le prix moyen de vente par kilogramme en 2018 s’est élevé à 9 747 Fcfp (soit 1 244 Fcfp de plus par rapport à 2017).

Deux comités de gestion ont demandé l’ouverture de la pêche aux rori dans les îles de Fakarava, Toau et Kauehi. Ils ont pour rôle de recenser les pêcheurs et transformateurs de rori et de les tenir informés des différentes règles de pêche et quotas applicables sur ces îles. Ils prennent également l’engagement d’effectuer le suivi de la pêche sur le terrain, la transformation et les expéditions destinées exclusivement à des commerçants de rori titulaires d’un agrément (4 commerçants agréés à ce jour).

Le Conseil des ministres a ainsi validé :

  • Les conditions d’ouverture de la pêche jusqu’au 31 octobre 2019 ;
  • La mise en place de quotas par espèce dans chaque île ;
  • La mise en place d’une zone de réserve au moins égale au tiers de la surface du lagon dans chaque île.

Les zones de réserve et de pêche respectent les règlements des espaces protégés de la réserve de biosphère de la commune de Fakarava.

Les quotas retenus par le Conseil des ministres ont tenu compte des demandes du comité de gestion, d’une évaluation technique des ressources disponibles mais également des résultats des pêches antérieures et des connaissances existantes. Ainsi, le quota total pour ces trois îles a été fixé à 11 600 rori, toutes espèces confondues.

Les autres sujets dans le compte-rendu du Conseil des Ministres :
Soutien aux municipalités : subventions de la Délégation pour le développement des communes
Maintien du moratoire accordé aux perliculteurs de Takaroa
Subvention de fonctionnement et subvention d’investissement en faveur de l’association Initiative Polynésie française
Subvention de fonctionnement en faveur de l’ADIE pour l’année 2019 
Dispositif d’aides aux sociétés : soutien du Pays à six entreprises
Le Pays soutient l’insertion professionnelle des jeunes diplômés polynésiens
Le Pays soutient l’industrie agroalimentaire locale
Mise à jour de formulaires de déclaration de la taxe sur les surfaces commerciales, de la taxe de consommation pour la prévention et de l’impôt sur les sociétés
Evolution du statut des huissiers de justice et des clercs assermentés
Première réunion de l’observatoire du transport maritime interinsulaire
Aide financière à la SCA Vaihiti
Protection de l’environnement : subvention à l’association Coral Gardeners
Dispositif pour le transport des étudiants
Mise en place de sections bilingues Français – Tahitien dans les écoles primaires et les Centres de Jeunes adolescents (CJA)
Subventions de fonctionnement aux associations sportives et de jeunesse

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Télétravail : un projet de loi présenté aux partenaires...

Dans une réponse à Virginie Bruant en séance à l'assemblée de la Polynésie, la ministre du Travail Nicole Bouteau, a annoncé qu'un projet de loi sur le télétravail a été formalisé.

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la...

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV