jeudi 17 juin 2021
A VOIR

|

Air Tahiti Nui obtient l’agrément pour la défiscalisation nationale

Publié le

AÉRIEN - René Bidal, le Haut-commissaire de la République en Polynésie française, a annoncé la décision favorable d’agrément pour la compagnie au tiare. Air Tahiti Nui va ainsi pouvoir bénéficier d’une aide fiscale nationale pour l’achat de ses deux prochains Boeing 787-9.

Publié le 26/04/2019 à 8:15 - Mise à jour le 17/06/2019 à 11:11
Lecture < 1 min.

AÉRIEN - René Bidal, le Haut-commissaire de la République en Polynésie française, a annoncé la décision favorable d’agrément pour la compagnie au tiare. Air Tahiti Nui va ainsi pouvoir bénéficier d’une aide fiscale nationale pour l’achat de ses deux prochains Boeing 787-9.

Une bonne nouvelle pour Air Tahiti Nui qui a obtenu l’agrément pour la défiscalisation nationale pour l’achat de ses deux futurs appareils. Ils s’inscrivent dans le programme d’investissement visant à renouveler la flotte d’ATN, une opération de rajeunissement qui s’imposait. La livraison des deux Boeing 787-9 est prévue pour juin et août 2019 et ils viendront remplacer deux Airbus A340-300.

« Régulièrement, la Ministre des Outre-mer, Madame Annick Girardin, et le Ministre de l’action et des comptes publics, Monsieur Gérald Darmanin, lors de son déplacement sur le territoire en juillet 2018, ont mesuré combien les défiscalisations nationales sont espérées par les milieux économiques locaux, tant elles sont déterminantes pour le développement économique du fenua dans plusieurs secteurs créateurs d’emplois et de richesse pour la collectivité. Parmi ces secteurs, celui du tourisme, bien sûr, qui demeure la première économie locale. L’aide apportée par l’État permet ainsi à ATN d’alléger le poids de ses propres investissements et de développer, dans un contexte de concurrence accrue, ses activités de desserte vers les populations locales, les touristes ainsi que le transport de fret » explique René Bidal, le Haut-commissaire, dans un communiqué.

infos coronavirus

Covid-19 : une aide pour les entreprises qui ont été contraintes de restreindre leur activité

Dans son compte-rendu, le conseil des ministres annonce une "aide financière exceptionnelle" de prise en charge de la patente des entreprises et sociétés ayant fait l'objet d'une interdiction d'accueil du public ou d’une interdiction ou d’une restriction d’activité en raison de la crise sanitaire de la Covid-19.