samedi 28 mars 2020
A VOIR

|

Raiatea : les élèves en formation ARCU mis en situation

Publié le

C’est indéniable : les bateaux de croisière sont une manne financière non négligeable pour les îles qui les accueillent, mais ils sont aussi pour certains élèves notamment ceux qui suivent la filière ARCU (Accueil – Relation – Clients – Usagers). L’occasion d’enrichir leur expérience et leur formation, comme c’est le cas à Raiatea.

Publié le 07/02/2020 à 11:22 - Mise à jour le 07/02/2020 à 11:35
Lecture 2 minutes

C’est indéniable : les bateaux de croisière sont une manne financière non négligeable pour les îles qui les accueillent, mais ils sont aussi pour certains élèves notamment ceux qui suivent la filière ARCU (Accueil – Relation – Clients – Usagers). L’occasion d’enrichir leur expérience et leur formation, comme c’est le cas à Raiatea.

Depuis 2013, les élèves en formation ARCU du lycée professionnel d’Uturoa, en partenariat avec Tahiti Tourisme, participent à l’accueil des paquebots en escale à Raiatea. Mercredi, deux classes se répartissaient les tâches à la descente des 600 passagers du ASTOR. « Cela nous permet de nous former, à apprendre à mieux accueillir, à progresser, à apprendre de nouvelles choses au contact des touristes, à leur apprendre des choses etc. » explique Teapiki Teagai, élève en 1ère ARCU. « On est sur des postes clés du terrain qui n’ont pas été adaptés pour eux. Ce sont eux qui s’adaptent au monde du travail, avec ce qu’on leur demandera dans un an ou deux quand ils iront travailler. (…) Ils sont dans une autre dynamique et sont vraiment très investis » ajoute Gaëlle Prevost, professeure au lycée professionnel.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Dès qu’une occasion se présente, les élèves s’engagent et pas seulement lors des passages de paquebots. « On fait aussi tout ce qui est événementiel comme les salons du tourisme, les élections de Miss et Mister, les bals… » nous dit Tepurotu Paudrat, élève en 1ère ARCU.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Ces élèves se donnent en tous les cas les moyens de réussir. La filière ARCU peut leur permettre de travailler dans plusieurs secteurs comme le tourisme, les agences de voyages, les banques, les services de santé, les aéroports, la restauration : les débouchés sont nombreux. Ils espèrent toutefois plus de rotations de paquebots d’ici la fin de l’année scolaire afin d’acquérir encore plus d’expérience.

REPORTAGERony Mou-Fat

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : Moetai Brotherson s’entretient avec Annick Girardin

Hier, lors de la session à l’Assemblée, il a été question du silence de l’État face aux demandes du Pays, lui aussi confronté à cette crise du Covid-19. Et ce matin, les parlementaires Polynésiens ont pu s’entretenir durant une heure avec la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, en conférence téléphonique. Tous les sujets ont été abordés, nous explique Moetai Brotherson. Il annonce notamment que les touristes naufragés ne seront pas laissés pour compte, et que des vols exceptionnels devraient être organisés.

La 35e Foire agricole, annulée

Annulations d'événements en chaîne. Le tout dernier : la Foire agricole. Dans le but de protéger l’ensemble des Polynésiens, le Conseil des...

Touristes bloqués : une cinquantaine de personnes vont devoir...

Depuis jeudi soir, deux vols internationaux ont permis à plus de 400 personnes non-résidentes de quitter le territoire polynésien, souligne le haut-commissariat.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV