A VOIR

|

Communiqué

1er hackathon dans l’administration polynésienne

Publié le

Une trentaine de participants issus de diverses administrations a participé au 1er hackathon organisé dans un ministère polynésien. Objectif : permettre l'essor de l'apprentissage en Polynésie par le biais de nouvelles techniques de formation.

Publié le 28/09/2022 à 13:54 - Mise à jour le 28/09/2022 à 13:54
Lecture 2 minutes

Une trentaine de participants issus de diverses administrations a participé au 1er hackathon organisé dans un ministère polynésien. Objectif : permettre l'essor de l'apprentissage en Polynésie par le biais de nouvelles techniques de formation.

Pour la première fois, un hackathon a débuté dans un ministère, ce mercredi dans les locaux du centre de gestion et de formation (CGF), à Papeete. Contraction de “hack” et “marathon”, un hackathon est une compétition d’innovation pendant laquelle des équipes pluridisciplinaires développent en quelques jours, de nouvelles solutions.

Alors que les hackathons sont des événements collaboratifs florissants en entreprise, ils demeurent rares dans le milieu de l’administration. C’est ainsi que le ministère du Travail, et de la Formation a souhaité porter ce projet de réforme de l’apprentissage, notamment en expérimentant ce dispositif innovant qu’est l’hackathon.

Virginie Bruant, ministre du Travail, des Solidarités et de la Formation en charge de la condition féminine, a ainsi testé ce nouveau modèle avec ses services sous tutelle.

Pour cette première journée de hackathon, les participants, répartis en 4 équipes, devront décrire concrètement l’expérience des bénéficiaires et des acteurs de ce nouveau dispositif. Tous les participants devront pitcher leurs productions ce vendredi 30 septembre, à 13h30 à la Polynesian Factory.

Pour le déploiement de ce projet, le ministère travaillera sur une loi d’expérimentation.

Pour 2023, l’objectif est de réitérer l’expérience et ainsi atteindre au moins 300 apprentis, plus du triple de ce qui se fait actuellement.