vendredi 24 juin 2022
A VOIR

|

Législatives : à Faa’a, un système informatique à la pointe pour suivre les élections

Publié le

Prônant un maintien des traditions ancestrales, la commune la plus peuplée de Polynésie n’a toutefois pas raté son entrée dans les nouvelles technologies. Depuis six ans, les agents du service informatique de la commune diffusent en temps réel les chiffres des taux de participation, sur plusieurs années.

Publié le 04/06/2022 à 17:00 - Mise à jour le 04/06/2022 à 17:10
Lecture 2 minutes

Prônant un maintien des traditions ancestrales, la commune la plus peuplée de Polynésie n’a toutefois pas raté son entrée dans les nouvelles technologies. Depuis six ans, les agents du service informatique de la commune diffusent en temps réel les chiffres des taux de participation, sur plusieurs années.

Ils travaillent toujours dans l’ombre, mais sont essentiels pour apporter l’éclairage nécessaire dans l’évolution d’une élection. Depuis 2018, les agents du service informatique de la commune de Faa’a ont investi 4 millions de Fcfp dans un logiciel nouvelle génération permettant un suivi heure par heure du taux de participation. Une mutation technologique que la mairie avait anticipé : “En 1997, on commençait déjà à historiser les données électorales, ce qui nous permet aujourd’hui de pouvoir afficher les données de chaque élection” explique Éric Chan, responsable informatique de la commune.

Ce service 2.0 offre ainsi une diffusion instantanée des données permettant à un large public d’analyser une élection sur une décennie. Une fierté pour les agents attachés à la transparence dans leur métier : “C’est très important pour nous, pour les citoyens, pour les partis politique, mais également les médias. Cela permet à tous d’avoir accès rapidement à l’information”.

Mais ce système demande une discipline stricte dans la collecte des données : “Il faut vérifier que les données sont bonnes, que la synchronisation est bien faite, et il ne faut surtout pas se rater au niveau des formules Excel” indique Jimmy Poetai, agent du service informatique.

À l’issue de ce premier tour des élections législatives, les quatre agents de Faa’a auront parcouru plusieurs kilomètres pour collecter à 176 reprises les taux de participation dans les 16 bureaux de vote de la commune, tout en gérant les différents incidents techniques inhérents à l’informatique.

infos coronavirus