lundi 19 avril 2021
A VOIR

|

Le rahui de Atimaono, un an après

Publié le

Le rahui instauré il y a un an dans le bassin de Atimaono porte ses fruits. La pêche y est interdite pour restaurer les ressources entre Papara et Mataiea, et ce pour une année encore. La démarche de protéger cette zone du lagon a été initiée il y a 4 ans en concertation avec les pêcheurs et la population.

Publié le 10/12/2020 à 16:57 - Mise à jour le 11/12/2020 à 8:33
Lecture 2 minutes

Le rahui instauré il y a un an dans le bassin de Atimaono porte ses fruits. La pêche y est interdite pour restaurer les ressources entre Papara et Mataiea, et ce pour une année encore. La démarche de protéger cette zone du lagon a été initiée il y a 4 ans en concertation avec les pêcheurs et la population.

C’est sous la surface que les pêcheurs vont se rendre compte des effets du rahui sur la faune aquatique. Jusqu’à fin 2021, la zone du bassin de Atimanono est interdite de pêche. Objectif : laisser la nature reprendre ses droits pour repeupler le lagon en poissons.

« On a opté pour un rahui tournant. Donc deux ans sur un pont de récif, et peut-être changer de pont de récif deux ans après. Il y a rien de mieux aujourd’hui que d’aller dans l’eau et de constater. Un suivi scientifique va se mettre en place dès l’année prochaine où on pourra vraiment mesurer l’efficacité du rahui«  explique Clément Vergnhes, 9ème adjoint au maire de Teva I Uta.

Un suivi scientifique est programmé l’année prochaine pour mesurer l’efficacité du rahui sur la zone d’environ 10 km2. Le comite de gestion de l’espace protégé est en passe d’émettre des premières propositions en matière de gestion des pêches. Il est composé de 20 membres pour chaque commune, composé de représentants de l’agriculture, du tourisme, de la jeunesse, des élus, des représentants de pêcheurs : « On a mis en place un comité de gestion, et c’est le comité de gestion qui va décider, et on va peut-être essayer de mettre un petit règlement ».

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Les premières propositions suggèrent d’autoriser à nouveau la pêche dans un an. Des zones seront définies et il y aura une alternance tous les deux ans.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Entre Mataiea et Papara, la population, les pêcheurs et autres membres du comité gardent un œil vigilant sur le lagon pour signaler toute infraction à la réglementation.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.