A VOIR

|

Techniques de vente, comptabilité… : plusieurs formations proposées aux artisans

Publié le

Dans la continuité de la volonté de professionnalisation du secteur de l’artisanat traditionnel, le service de l’artisanat traditionnel propose, sous l’égide du ministère de la Culture en charge de l’Artisanat, des formations générales aux artisans de la Polynésie.

Publié le 28/09/2022 à 17:34 - Mise à jour le 24/10/2022 à 11:36
Lecture < 1 min.

Dans la continuité de la volonté de professionnalisation du secteur de l’artisanat traditionnel, le service de l’artisanat traditionnel propose, sous l’égide du ministère de la Culture en charge de l’Artisanat, des formations générales aux artisans de la Polynésie.

Car le métier d’artisan traditionnel exige de multiples compétences allant de la comptabilité à la communication, en passant par les techniques de vente, quelques notions d’anglais, la livraison des produits, l’organisation d’événements ou la gestion de stands, le service de l’artisanat propose des formations générales brèves, accessibles, et centrées sur des thématiques essentielles à l’activité artisanale traditionnelle. Trois sociétés spécialisées assureront ces formations selon 3 axes :

  • Comptabilité gestion (3 heures) : Déterminer un prix ; Faire un devis / une facture ; Anticiper et maîtriser son activité ; Le livre des recettes et dépenses.
  • Techniques de vente (3 heures) : Les bases (accueil et attitude) ; Les étapes de la vente ; La mise en valeur des produits ; Se démarquer.
  • Communication (3 heures) : Les bases de la photographie ; Prise en main rapide de Canva ; Créer une page Facebook pro ; Communiquer sur les réseaux sociaux avec des visuels adaptés.

Afin de faciliter au maximum la présence des artisans, les formations se dérouleront pendant les salons à venir, sur place ou à proximité. Elles sont proposées en priorité aux exposants, dans l’idée qu’elles bénéficient notamment aux artisans des archipels qu’il serait difficile de réunir autrement. En effet, les salons en question sont ceux des Australes, des Tuamotu, et des Marquises, ainsi que le Te Noera, qui accueille des exposants de toute la Polynésie.

Les inscriptions se feront auprès des organisateurs des salons directement, avec 6 à 10 participants au maximum par session. Si une formation n’est pas complète, le service de l’artisanat lancera un recrutement complémentaire via les réseaux sociaux pour ouvrir l’accès à ces formations aux artisans de Tahiti et Moorea.

Au total, 120 artisans traditionnels pourront accéder à ces formations entre octobre et décembre. Chaque participant recevra une attestation de formation.