mercredi 22 septembre 2021
A VOIR

|

Raiatea : le lycée des Iles Sous-le-vent célèbre la journée polynésienne

Publié le

A Raiatea, culture et tradition étaient à l’honneur au lycée des îles Sous-le-vent. Art culinaire, danse, médecine traditionnelle, sport : cette année encore, les élèves se sont pleinement investit pour animer leurs ateliers. L’occasion pour plus d’un millier d’élèves de renouer avec les traditions.

Publié le 27/05/2021 à 9:35 - Mise à jour le 27/05/2021 à 11:19
Lecture < 1 min.

A Raiatea, culture et tradition étaient à l’honneur au lycée des îles Sous-le-vent. Art culinaire, danse, médecine traditionnelle, sport : cette année encore, les élèves se sont pleinement investit pour animer leurs ateliers. L’occasion pour plus d’un millier d’élèves de renouer avec les traditions.

Après des mois de préparation, les élèves du lycée-collège des îles Sous-le-vent dévoilent leur travail : des ateliers tournés essentiellement vers la culture, avec pour certains, une mise à l’épreuve.

Jean-Jacques Martinez, professeur d’espagnol, salue “une excellente initiative”. “Parce qu’on déguste, mais en même temps il faut savoir répondre sur des questions précises concernant le patrimoine de l’île. Je trouve ça très bien”.

Dégustation, initiation à la danse, aux percussions, à la teinte de pareo, ainsi qu’aux jeux et sports traditionnels, cette journée polynésienne a permis aux élèves de s’instruire mais aussi de transmettre à leur tour leur savoir-faire, comme l’explique Hinaura, l’une des élèves. “Nous avons mis en œuvre tout nos savoirs et c’est aujourd’hui qu’on expose nos pareo. C’est pour ça qu’on apprend à tout le monde à faire ce qu’on a appris”.

Dans certains domaines, comme pour les plantes tinctoriales, les élèves ont apporté leurs connaissances scientifiques. “D’avoir ce genre de stand, ça nous permet de voir à quel point la création nous donne de l’émerveillement et provoque de l’émotion”, se réjouit Linda Nanai, l’infirmière du lycée.

“Chez les anciens Polynésiens, il n’y avait pas tout le côté scientifique derrière mais là, ils sont dans la manipulation, c’est un atelier plutôt vivant”, reconnaît de son côté Tiare Bonnette, professeur.

Florence Meyer, proviseure du lycée, ne retient pas son enthousiasme. “Ca dépasse complètement mes attentes. C’est une journée exceptionnelle, riche, de découverte, de partage”.

Cette journée polynésienne vient clôturer les festivités des 60 ans du lycée. Une journée célébré dans la joie et la bonne humeur…

Rédigé par

infos coronavirus