vendredi 3 décembre 2021
A VOIR

|

Les pongistes polynésiens s’invitent en Occitanie

Publié le

Mardi 19 octobre une délégation tahitienne de tennis de table s’envolera pour la métropole. L’équipe participera à un projet d’échange sportif et culturel nommé : J’irai dormir dans votre région. Pendant 23 jours nos sportifs se déplaceront dans les différentes villes de la région d’Occitanie. Ils seront logés chez des familles d’accueil, passionnées également de tennis de table.

Publié le 17/10/2021 à 15:58 - Mise à jour le 18/10/2021 à 9:40
Lecture 2 minutes

Mardi 19 octobre une délégation tahitienne de tennis de table s’envolera pour la métropole. L’équipe participera à un projet d’échange sportif et culturel nommé : J’irai dormir dans votre région. Pendant 23 jours nos sportifs se déplaceront dans les différentes villes de la région d’Occitanie. Ils seront logés chez des familles d’accueil, passionnées également de tennis de table.

Les représentants des Raromata’i ont rejoint le groupe ce dimanche. En tout, 18 athlètes et 5 accompagnateurs vivront une aventure unique. Pendant leur séjour, ils traverseront l’Occitanie à la rencontre des habitants des différentes villes de la région. “c’est un projet d’échange, on va être logé chez les familles des pongistes à Toulouse. Et pourquoi pas, par la suite, lorsque eux viendront ici sur Tahiti, nous on rende la pareille, ils viendront dormir chez nous, voilà, c’est vraiment un projet de partage, d’échange” explique avec enthousiasme Teiki Kau-Tai.

Un échange sportif et culturel autour d’une même passion: le tennis de table. Nos aito pourront s’entrainer dans différents clubs et participer à des petites compétitions. Un moyen d’élever le niveau et de découvrir les plus beaux paysages du sud de la France.  Pour Gaspard Fruchon, c’est l’opportunité de jouer contre d’autres personnes que celles de son club, de voir comment ils s’entrainent et surtout de progresser. C’est une première pour la fédération tahitienne de tennis de table et pour des joueurs comme Bydhir Carnet, c’est une opportunité de se confronter à des joueurs de très bon niveau: ” le niveau est vraiment élevé là-bas, on va pouvoir se côtoyer au haut niveau. Il est plus élevé qu’en Océanie, plus fort qu’en Australie et en Nouvelle-Zélande, du coup on va vraiment voir” qu’elle est la différence de niveau avec les joueurs Polynésiens.

En parallèle de cette aventure, 6 athlètes participeront aux championnats de France prévus du 27 au 29 octobre à Montivilliers, en Seine-Maritime pour les minimes et les juniors. Et du 3 au 5 novembre à Alençon, dans l’Orne pour les benjamins et cadets. Parmi eux, Keala Tehahetua disputera son premier tournoi en France. Elle compte bien porter au plus haut les couleurs de la Polynésie.

Nos aito reviendront le 11 novembre au fenua. La fédération tahitienne espère réitérer ce type d’échange et pourquoi pas dans d’autres régions de l’Hexagone.

infos coronavirus