La grève générale et illimitée déjà suspendue

Publié le

Peu suivie dans la journée de mardi, la grève générale entamée par l'intersyndicale composée de la CSTP-FO, la CSIP, A Ti'a i Mua, Otahi et O oe to oe Rima a été suspendue dans la soirée.

Publié le 08/03/2023 à 9:12 - Mise à jour le 08/03/2023 à 9:12

Peu suivie dans la journée de mardi, la grève générale entamée par l'intersyndicale composée de la CSTP-FO, la CSIP, A Ti'a i Mua, Otahi et O oe to oe Rima a été suspendue dans la soirée.

Elle n’aura duré qu’un jour : la grève générale et illimitée entamée mardi par les organisations syndicales représentant les salariés, suite à l’échec des négociations sur les 14 points remontés au Pays, a été suspendue hier soir.

Malgré la faible mobilisation dans la matinée (200 personnes environ), les centrales se disaient prêtes à prolonger le mouvement et déploraient ne pas avoir eu de réponse du gouvernement. Un argument balayé par la Ministre du Travail Virgine Bruant, invitée de notre journal hier soir, qui déclarait que la porte du gouvernement était « toujours ouverte » mais qu’aucune demande n’avait été formulée par les syndicats.  

Surtout, la ministre indiquait que les points bloquant étaient des points sur lesquels le gouvernement ne pouvait pas « légitimement et réglementairement répondre favorablement ». Un statut quo sur fond de campagne électorale, qu’évoquait le secrétaire général de la CSTP-FO Patick Galenon hier, se demandant notamment si Édouard Fritch était « en position de décider de quoi que ce soit aujourd’hui ».

La grève a donc été officiellement suspendue hier en fin de soirée. Les doléances devraient de nouveau être discutées après les Territoriales.

Dernières news

Activer le son Couper le son