A VOIR

|

Delta Airlines arrive à Tahiti pour un test de 3 mois

Publié le

Delta Airlines a inauguré son premier vol hier soir à Tahiti, avec près de 200 passagers en provencane de Los Angeles. La compagnie américaine va tester cette ligne jusqu'au 25 mars, à raison de trois vols par semaine.

Publié le 18/12/2022 à 11:16 - Mise à jour le 18/12/2022 à 11:16
Lecture < 1 min.

Delta Airlines a inauguré son premier vol hier soir à Tahiti, avec près de 200 passagers en provencane de Los Angeles. La compagnie américaine va tester cette ligne jusqu'au 25 mars, à raison de trois vols par semaine.

Elle était attendue, la voilà qui pose son premier avion sur le sol du fenua : la compagnie aérienne Delta Airlines a inauguré son premier vol sur la ligne Los Angeles – Papeete hier soir.

La compagnie prévoit trois vols hebdomadaires au départ de Los Angeles, les mardis, jeudis et samedis, à compter du 17 décembre 2022 jusqu’au 25 mars 2023. Pendant cette période de test, la compagnie vise les 8 000 passagers entre le fenua et la Californie. Une période d’ajustement qui, si concluante, devrait mener Delta à s’implanter définitivement. Les réservations affichant déjà complet, ce quota sera, sauf élément perturbateur, atteint.

Ces dates correspondent aux “blancs” des rotations opérées par Air France. Ainsi, Delta se veut “à Air France qui n’opère ni le mardi, ni le jeudi.

“La stabilité politique” encourage Delta

Sur cette tranche de basse saison, le ministre des Grands travaux et des Transports terrestres René Temeharo se félicite de la complémentarité des opérateurs et de l’ouverture à la concurrence : “Lorsqu’il y a une stabilité politique dans un pays, il est évident de constater que la confiance est retrouvée, affirme-t-il. Les investisseurs y croient, ce partenariat Air France – Delta nous permet d’ouvrir les options“.

Des retombées économiques attendues également pour les secteurs touristiques et hôteliers, et qui, toujours selon le ministre, ne devraient pas léser Air Tahiti Nui “puisque la clientèle sera différente“.