dimanche 20 octobre 2019
A VOIR

|

Une première au fenua : les professionnels du tourisme formés au secours en montagne

Publié le

FORMATIONS - La première formation au fenua aux techniques de secours en milieux périlleux et de secours en canyons s'est achevée mercredi dans les jardins de Vaipahi. Douze secouristes spécialisés ont été formés par deux intervenants métropolitains bénévoles.

Publié le 05/06/2019 à 14:42 - Mise à jour le 25/06/2019 à 9:50
Lecture 2 minutes

FORMATIONS - La première formation au fenua aux techniques de secours en milieux périlleux et de secours en canyons s'est achevée mercredi dans les jardins de Vaipahi. Douze secouristes spécialisés ont été formés par deux intervenants métropolitains bénévoles.

Ils sont douze à être les premiers diplômés de secours en milieux périlleux et de secours en canyons au fenua. Durant 5 jours, à raison de 9 heures par jour, ils ont enchaîné les exercices et techniques de secours en montagne. “Le GrIMP (Groupement d’Intervention en Milieu Périlleux), c’est dans la ville et dans la montagne. Et le secours spécifique canyon, c’est dans les rivières et les cascades. Donc on a fait de la nage en eau vive, on a descendu des cascades en rappel pour si les gens se blessent en rappel… C’est une activité de pleine nature qui se développe beaucoup en France et qui est aussi en plein essor ici. (…) On forme de nouvelles personnes à ces activités. On voit que nos petits jeunes de 23 ans sont hyper motivés à faire ça” nous dit Sam Roscol, Président de la Fédération Polynésienne de Protection Civile (FPPC).

Le capitaine Jean-François Forina et le commandant Philippe Ovaro, les deux formateurs, venus bénévolement de métropole à la demande de Sam Roscol, ont insisté sur la sécurité du personnel, la prise en compte du matériel de sauvetage et l’importance du soutien des victimes. Ils ont transmis aux stagiaires des techniques de sauvetage particulière, comme le transport de brancard aérien à l’aide de tyroliennes.

Les nouveaux secouristes spécialisés en GrIMP continueront de s’entraîner à toutes les techniques acquises durant cette formation et ils sont prêts à accompagner le développement du tourisme vert au fenua, et à affronter tous les dangers qui pourraient se présenter en montagne. “L’idée, c’est de développer le secours. À partir de là, il faut aller dans les îles former les gens. Et on a des personnes qui viennent pour le tourisme vert qui se développe ici, donc les secours sont primordiaux” poursuit Sam Roscol.

Des discussions sont en cours entre la Fédération polynésienne de protection civile et la Fédération polynésienne des sapeurs-pompiers afin de mutualiser les moyens humains et logistiques pour une meilleure couverture de leur champ d’action dans toute la Polynésie française.

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

18ème salon des îles Australes du 21 octobre au...

La 18ème édition du salon des îles Australes ouvre ses portes lundi 21 octobre à l’Assemblée. Sur le thème de la "valorisation des merveilles de l’artisanat en mer et sur terre", plus de 70 exposants de l’archipel ont fait le déplacement. Ramona Tevaeara’i, présidente du comité organisateur, était l’invitée de notre journal :

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X