vendredi 16 avril 2021
A VOIR

|

Natation : 5 meilleures performances enregistrées ce week-end

Publié le

Les compétitions se sont enchaînées tout le week-end dans la piscine de Tipaerui. D’abord ce vendredi avec la 20e Coupe Diane Lacombe puis les meetings en grand bassin. Plus de 100 athlètes se sont affrontés dans plusieurs catégories. Ces épreuves sont qualificatives pour les championnats de France. La relève se porte bien, 5 meilleurs temps ont été enregistrés.

Publié le 04/04/2021 à 16:42 - Mise à jour le 05/04/2021 à 9:06
Lecture 2 minutes

Les compétitions se sont enchaînées tout le week-end dans la piscine de Tipaerui. D’abord ce vendredi avec la 20e Coupe Diane Lacombe puis les meetings en grand bassin. Plus de 100 athlètes se sont affrontés dans plusieurs catégories. Ces épreuves sont qualificatives pour les championnats de France. La relève se porte bien, 5 meilleurs temps ont été enregistrés.

Les chronos se sont affolés en ce week-end de Pâques. Cinq meilleures performances sont tombées. Dans la catégorie jeunes, Ragihey-Kura Timo réalise 3 minutes 13 au 200 mètres brasse. « J’ai réussi à me qualifier pour les championnats de France jeunes, sourit la jeune nageuse. J’ai aussi réussi mon 200 mètres 4 nages où j’ai pu avoir une médaille. Et j’ai aussi réussi mon 50 mètres brasse, et mon 200 mètres brasse j’ai aussi eu une médaille. J’ai écouté les conseils de mon coach et ça a marché. »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

En juniors, 4 meilleures performances régionales ont été réalisées par Vaihau Taumihau Gatien au 50 mètres papillon, Keha Desbordes au 50 mètres dos, et Teherearii Oopa s’affiche dans deux catégories. « Ça m’a étonné parce que ça fait longtemps que je n’en avais pas fait, souffle Keha Desbordes. Et de la faire comme ça, je suis content. Je suis assez content du week-end. C’est l’entraînement surtout, on a beaucoup mangé à l’entraînement. 2 heures le matin, 2 heures le soir, c’était dur. »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Les jeunes, on en a déjà 6 de qualifiés, donc c’est un super cru. En junior, on en a 2, ça faisait des années qu’on n’avait pas dépassé 1. Et on a 3-4 qui ne sont pas loin en junior, donc on espère qu’à la prochaine compète, ils arrivent à faire les temps de nationale. Mais quand je dis pas loin, c’est 1 ou 2 dixièmes, sur des 50 ou des 100, c’est que dalle », précise Sylvain Roux, directeur technique de la fédération tahitienne de natation.

Mais avec les restrictions sanitaires, l’avenir du championnat de France reste encore flou. Il est prévu en juin. En attendant, une compétition locale se tiendra dans un mois.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.