dimanche 15 mai 2022
A VOIR

|

Julian Schlouch s’incline en quarts de finales des mondiaux de MMA

Publié le

Il n'y a plus de Tahitiens aux championnats du monde amateurs de MMA. Le seul combattant qualifié pour les quarts de finales, Julian Schlouch, a été éliminé par un redoutable Kazakh.

Publié le 26/01/2022 à 9:23 - Mise à jour le 26/01/2022 à 9:23
Lecture 2 minutes

Il n'y a plus de Tahitiens aux championnats du monde amateurs de MMA. Le seul combattant qualifié pour les quarts de finales, Julian Schlouch, a été éliminé par un redoutable Kazakh.

Il y aura forcément un peu de déception dans les rangs tahitiens. Parmi les six combattant engagés dans ces championnats du monde, à Abu Dhabi, aucun n’a accédé au carré final. Seuls Keoni Terorotua et Julian Schlouch ont remporté un combat. Mais Erai Watanabe, Aremiti Tinirau, Michaël Lisan et Tamahau Mc Comb ont tous offert de beaux duels, presque tous très serrés.

Ce mercredi, Julian Schlouch affrontait le Kazakh Neimat Assadov pour une place en demi-finale, et donc un sérieux espoir de médaille.

Assadov domine le premier round grâce à un take down sur lequel il enchaîne une tentative d’étranglement en triangle. Julian y résiste bien, mais le Kazakh parvient à saisir son bras pour une clef au coude en toute fin de round. Julian est sauvé par le gong. Sous les cris d’encouragements d’Erai Watanabe et de Keoni Terorotua, Julian débute bien le second round aux poings, mais il est à nouveau amené au sol. Le Kazakh se place au-dessus et ne lâche plus le ground and pound. Un puissant crochet du gauche va mettre KO Julian pendant quelques secondes. Le combat est donc arrêté à la deuxième reprise.

Capture vidéo

Pour tous ces athlètes, le rêve d’accéder au monde du MMA professionnel s’éloigne donc un peu. Mais ce n’est sans doute que partie remise, quand on connaît la volonté et les entraînements acharnés de certains de nos combattants. Ils devraient se retrouver lors d’un nouveau Tahiti Xtrem Art à Mahina le samedi 16 avril, toujours en partenariat avec TNTV.

infos coronavirus