A VOIR

|

JO 2024 : Une convention d’objectifs signée pour le surf à Teahupoo

Publié le

La convention d'objectifs est signée. En mission à Paris, Edouard Fritch a rencontré Tony Estanguet, président de Paris 2024. Cette convention fixe les engagements qui seront tenus par les deux parties, à commencer par la protection de la nature et du site de Teahupoo.

Publié le 23/11/2022 à 10:31 - Mise à jour le 23/11/2022 à 10:39
Lecture 2 minutes

La convention d'objectifs est signée. En mission à Paris, Edouard Fritch a rencontré Tony Estanguet, président de Paris 2024. Cette convention fixe les engagements qui seront tenus par les deux parties, à commencer par la protection de la nature et du site de Teahupoo.

En 2024, la France accueillera les Jeux Olympiques d’été à Paris, mais aussi à Tahiti puisque c’est à Teahupoo que se tiendront les épreuves de surf.

Mais organiser une épreuve olympique “ce n’est pas organiser les compétitions régionales habituelles où nous recevons nos frères et sœurs du Pacifique sud. Nous sommes, cette fois, à un niveau international et bien sûr, tout doit être parfait”, a souligné le Président Edouard Fritch à la sortie de son entretien avec le président Estanguet.

Cette rencontre avait donc pour but de “sceller, dans une convention, les engagements de Paris et ceux du Pays pour juillet et août 2024” a-t-il ajouté.

Edouard Fritch a tenu à mettre en avant la dimension environnementale du projet : “Recevoir les Jeux Olympiques, c’est recevoir beaucoup de monde avec des conséquences en termes de construction. Or, dans le cadre de Paris 2024, nous utiliserons les structures existantes qui seront améliorées :  nos chambres d’hôtes accueilleront les visiteurs et nous n’allons pas gâcher la nature pour ces Jeux. C’est ce que la population de Teahupoo a bien compris : nous aurons un profond respect pour la nature qui conservera son charme”. La tour des juges sera démontée après les épreuves afin que la population retrouve la vue dont elle bénéficie actuellement.

“On sent un vrai pilotage de ce dossier”

De son côté, Tony Estanguet affichait sa satisfaction : “Juridiquement, on est désormais partenaires pour organiser la plus belle compétition de surf aux Jeux Olympiques. Je suis ravi de la signature de cette convention. Depuis le début, la Polynésie s’est montrée enthousiaste”.

Au total, cette réunion était très importante pour les équipes de Paris 2024. “Le Président Fritch a pu faire un état des lieux de l’avancée des divers aménagements et de la préparation. Il était important qu’il nous assure que tout allait bien. On sent aujourd’hui qu’il y a un vrai pilotage de ce dossier. Pour moi, c’est une émotion très forte, car je me suis rendu sur place et j’ai vu le potentiel absolument magique. Je crois que l’image des Jeux Olympiques à Tahiti va faire le tour du monde. Cela va renvoyer une très belle image de la France et de la Polynésie française” s’est-il félicité.