vendredi 3 décembre 2021
A VOIR

|

Du beach soccer pour les collégiens de Papara

Publié le

Depuis la rentrée scolaire, une trentaine d’élèves de 4ème du collège de Papara se donnent rendez-vous deux fois par mois sur le terrain de beach soccer du Taharuu. Le but : initier la jeunesse polynésienne à la pratique du football sur sable à l’école.

Publié le 29/10/2021 à 15:17 - Mise à jour le 30/10/2021 à 9:56
Lecture 2 minutes

Depuis la rentrée scolaire, une trentaine d’élèves de 4ème du collège de Papara se donnent rendez-vous deux fois par mois sur le terrain de beach soccer du Taharuu. Le but : initier la jeunesse polynésienne à la pratique du football sur sable à l’école.

Ils sont 16 filles et 16 garçons à avoir eu l’opportunité d’intégrer la nouvelle classe à projet du collège de Papara. Tous les 15 jours et à quelques mètres de la fameuse vague de Taharu’u, la 4ème 3 du professeur d’EPS David Sabardeil investit pendant plus de 2 heures le terrain de beach soccer. “C’est bien pour les jeunes, en plus en ce moment il y a plein de bagarres à l’école. Et cela permet d’évacuer le stress. C’est une chance pour nous d’être dans cette classe, avec des professionnels” confie le collégien Marurai. “C’est cool, ça change, quand tu sors du collège d’aller faire du beach soccer” ajoute Teataira.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Pour les accompagner dans la découverte de la pratique, des cadres de la Fédération Tahitienne de Football (FTF) leur ont concocté un programme de perfectionnement  : “On apprend à défendre, à attaquer…” explique Nathan. “On apprend à être concentré, à être sérieux, à travailler à l’école. Car s’il n’y a pas d’école, il n’y a pas de beach soccer” complète Marurai.

Soutenu par Christine Lehartel, ministre de l’éducation, de la modernisation de l’administration, en charge du numérique, et initié par les éducateurs du club de Tereone, ce premier projet du genre à aussi pour vocation de dénicher d’éventuels futurs Tiki Toa. “Il y a pas mal de bons joueurs, donc le but du jeu c’est aussi de pouvoir repérer des joueurs pour pouvoir un jour être en sélection et participer à la coupe du monde comme l’enfant de Papara Heimanu Taiarui” indique David Chang Koei Chang, cadre à la FTF.

“Il y a déjà des élèves qui se distinguent par rapport à leur maitrise technique et leur vision du jeu. C’est important de proposer une filière de réussite pour ces élèves, et après aussi d’utiliser la structure que l’on a sur Papara qui est très intéressante et qui permet de faire évoluer les élèves dans de bonnes conditions” déclare David Sabardeil, professeur d’EPS et coordonnateur du projet.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Cette classe à projet pourrait devenir à terme la toute première section sportive de beach soccer.

infos coronavirus