dimanche 9 août 2020
A VOIR

|

Une nouvelle zone de pêche réglementée (ZPR) à Anaa

Publié le

Le Conseil des ministres a approuvé la création d’une zone de pêche réglementée (ZPR), sur l’espace maritime de l’atoll de Anaa, dénommée « GᾹNAA TᾹKU-TUA GᾹNAA TᾹKU-ARO ».

Publié le 26/06/2020 à 14:26 - Mise à jour le 26/06/2020 à 14:49
Lecture 2 minutes

Le Conseil des ministres a approuvé la création d’une zone de pêche réglementée (ZPR), sur l’espace maritime de l’atoll de Anaa, dénommée « GᾹNAA TᾹKU-TUA GᾹNAA TᾹKU-ARO ».

Cette zone, d’une superficie de 13 860 hectares comprend l’ensemble du lagon, tous les chenaux ou « hoa », le platier récifal et s’étend jusqu’à la crête récifale.

Est également créé, un comité de gestion de la zone de pêche réglementée, chargé d’assurer le suivi de la zone, de faire des propositions en matière de gestion des pêches et d’alerter les services administratifs en cas de dysfonctionnement de la zone de pêche réglementée.

Les autres sujets au compte-rendu du Conseil des ministres :

Point sur les financements des investissements communaux aux Marquises
Trois nouvelles subventions d’investissement pour la commune de Nuku Hiva
Point sur le réseau postal aux Marquises
Point sur les réseaux de télécommunications aux Marquises
Mise à jour du Code des impôts au 1er mai 2020
Report en décembre des élections des juges du tribunal de commerce
Nouvelle baisse des prix des hydrocarbures au 1er juillet 2020
Les perliculteurs exonérés des redevances d’occupation pour l’année 2020
Indice des prix à la consommation : baisse de 0,5% en mai
Subvention en faveur de l’Office Polynésien de l’Habitat (OPH) pour le financement de l’opération de logements sociaux « Amoe 1 »
Reprise de l’activité touristique dans l’archipel des Marquises
Activités et aménagements touristiques aux Marquises
Actions de la Direction du travail, du SEFI et du CFPA aux Marquises
Projet de zones de stockage et d’unités d’agro-transformation aux îles Marquises
Renforcement des missions de la direction de la biosécurité aux Marquises
Développement de structures d’abattage et de production déconcentrées aux îles Marquises
210 millions Fcfp d’aides financières agricoles aux îles Marquises
Projets de développement de la filière bois local aux Marquises
Quatre projets d’aménagements ruraux portés par la Direction de l’agriculture aux Marquises
Subvention en faveur du CED Saint Joseph de Taiohae
Subvention en faveur de l’établissement public d’enseignement et de formation professionnels agricoles (EPEFPA)
Ouverture de la formation Marquises Code Camp 2020
Point sur l’administration de la Polynésie française dans l’archipel des Marquises
Situation énergétique dans l’archipel des Marquises
Calendrier des manifestations artisanales pour le second semestre de l’année 2020
Point d’avancement de l’inscription des îles Marquises à l’UNESCO
Point sur le dispositif « aidant feti’i »
Présentation de l’antenne sociale des îles Marquises
Réorganisation de la composition et du fonctionnement de la Commission d’organisation sanitaire (COS)
Maintien de la revalorisation des allocations familiales pour les ressortissants du Régime de solidarité de la Polynésie française (RSPF)
Aménagement des modalités d’évaluation du certificat polynésien des métiers d’art, des certificats polynésiens d’aptitude professionnelle et du brevet polynésien des métiers d’art
Activités relevant du transport terrestre sur les îles Marquises
Principales opérations de la Direction de l’équipement menées aux îles Marquises

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV