vendredi 26 février 2021
A VOIR

|

Tourisme dans les îles : Maupiti, son lagon et ses richesses

Publié le

La fermeture des frontières risque de paralyser de nombreuses activités dans le Pays, notamment quand celles-ci sont liées au tourisme… À Maupiti, Samy Taputu gardait espoir pour 2021, mais la conjoncture risque d’aggraver sa situation… Depuis plus d’une dizaine d’années, ce chef d’entreprise promène les voyageurs sur l’un des plus beaux lagons de Polynésie, à la découverte de ses fonds marins et de ses richesses…

Publié le 14/02/2021 à 17:10 - Mise à jour le 15/02/2021 à 9:40
Lecture 2 minutes

La fermeture des frontières risque de paralyser de nombreuses activités dans le Pays, notamment quand celles-ci sont liées au tourisme… À Maupiti, Samy Taputu gardait espoir pour 2021, mais la conjoncture risque d’aggraver sa situation… Depuis plus d’une dizaine d’années, ce chef d’entreprise promène les voyageurs sur l’un des plus beaux lagons de Polynésie, à la découverte de ses fonds marins et de ses richesses…

Maupiti n’a rien à envier à ses voisines… Son lagon aux couleurs opalines abrite également une faune marine extraordinaire, un trésor que Samy propose de découvrir, lors de ses sorties. À chaque arrêt son lot de surprises : après le jardin de corail et la découverte du platier récifal, place au majestueux ballet des raies Manta… Un spectacle qui ne laisse personne indifférent.

« C’est impressionnant mais c’est très beau à voir. Je vous conseille de venir à Maupiti pour voir ces raies là », nous dit Marilyn, une touriste.

« Les raies manta étaient magnifiques et magnifiquement grosses aussi. J’en avais déjà vu en aquarium mais jamais d’aussi près », confie quant à elle, Joselle.

Crédit Tahiti Nui Télévision

Certains préfèreront toutefois les admirer depuis le bateau… Les plus grandes raies peuvent mesurer jusqu’à 6 mètres d’envergure et peser plus de 2 tonnes…

Situé non loin de la passe, un lieu, appelé « station de nettoyage » permet à ces dames de se débarrasser des parasites… Parfois, la colonie peut compter jusqu’à une trentaine d’individus. « Depuis que je suis petit, il y a toujours eu des raies mantas. C’est surtout de juillet jusqu’en octobre, comme c’est la saison d’accouplement, il y a beaucoup plus de raies manta qui viennent, explique Samy Taputu, gérant de la société Samy Maupiti Tour. Le plus que j’ai vu en une fois, c’est quatorze raies manta en même temps. »

Crédit Tahiti Nui Télévision

L’observation se fait dans la plus grande discrétion, pour ne pas déranger l’animal. « Les règles qu’on a mises en place avec l’association du tourisme, c’est de laisser les raies manta se faire nettoyer et d’être à 2 mètres derrière elles pour ne pas les déranger. On ne fait pas d’apnée sinon on risque de les effrayer. On ne les touche pas non plus. »

L’excursion se termine sur un motu, autour d’un bon petit barbecue… Un autre moment de plaisir que tous ne sont pas près d’oublier…

infos coronavirus