Tickee, une appli polynésienne pour digitaliser les procédures, séduit les professionnels du fenua

Publié le

Bientôt la fin des formulaires papier ? Une application polynésienne permet de numériser le recueil de données. En seulement quelques mois, elle a déjà conquis de nombreux professionnels du fenua. Et l’étranger s’intéresse aussi à cet outil...

Publié le 08/06/2024 à 19:00 - Mise à jour le 12/06/2024 à 11:31

Bientôt la fin des formulaires papier ? Une application polynésienne permet de numériser le recueil de données. En seulement quelques mois, elle a déjà conquis de nombreux professionnels du fenua. Et l’étranger s’intéresse aussi à cet outil...

Une quinzaine d’entreprises et plus de 500 utilisateurs se servent déjà de cette application créée il y a seulement 6 mois. Tickee a été développée localement et permet aux professionnels de collecter des données sur le terrain en créant des formulaires numériques sur mesure. « L’application va collecter des données sur le terrain via des formulaires digitalisés pour ensuite les retransmettre dans des logiciels de gestion ce qui va amener de la performance en entreprise », explique Thibaut Desemberg, directeur de Tahiti numérique et fondateur de Tickee.

Des puces NFC dans les toilettes de l’aéroport de Tahiti

L’outil a d’abord été développé pour répondre à un besoin de suivi des opérations de nettoyage à l’aéroport de Tahiti. « On a dans un premier temps mis en place des puces NFC dans les toilettes de l’aéroport de Tahiti et les techniciens de surface, lorsqu’ils entrent, scannent la puce NFC. Un formulaire apparait et les personnes entrent leurs observations. Ensuite, c’est retransmis dans un backoffice qui permet d’assurer le suivi pour la société de nettoyage et pour Aéroport de Tahiti ».

La commune de Moorea a ensuite, elle aussi, fait appel aux créateurs de Tickee… « La commune, son besoin était assez simple. Ils ont un agent devant leur déchetterie qui, lorsque les gens viennent déposer leurs déchets, doit faire signer une déclaration sur papier. (…). Dans ce cas, ce sont les administrés à qui on va donner des cartes NFC. Lorsqu’ils se présentent à la déchetterie, l’agent va prendre une tablette. Les agents scannent la carte. L’interfaçage se fait automatique et permet de facturer directement les clients de manière automatique ».

C’est à ce moment que la société réalise que son application Tickee a du potentiel. Elle décide d’investir pour « rendre la solution non plus spécifique à un besoin clef d’un seul client mais la rendre disponible pour être déployée chez plusieurs clients ».

Des partenariats à l’international

Comme d’autres start-up polynésiennes, Tickee était présente au salon Viva Tech en métropole fin mai. Objectif : étendre leur réseau et pourquoi pas, travailler avec l’international. « On a trouvé des partenaires en France et également en Afrique, notamment en Côte d’Ivoire. Mais pour être sincère, dans un premier temps, on va se concentrer sur le marché local. Le marché polynésien n’étant pas entièrement conquis. La prochaine étape sera d’aller sur des marchés extérieurs, dans les DOM TOM, sur des marchés qui nous ressemblent et qui ont des besoins similaires sur l’application. »

On l’aura compris, la priorité de Tickee reste avant tout le marché local à l’heure où le Pays encourage de plus en plus la dématérialisation des procédures.

Dernières news

Activer le son Couper le son