vendredi 3 juillet 2020
A VOIR

|

Te mau fe’e iti : des pieuvres au crochet pour les enfants prématurés

Publié le

Chaque année, 600 enfants naissent prématurément en Polynésie. Parmi ces bébés, une cinquantaine vient au monde avant le 7e mois de grossesse. Pour favoriser leur développement l'association Te mau fee iti no te fenua leur offre des petites pieuvres réalisées au crochet par des volontaires.

Publié le 21/11/2019 à 16:34 - Mise à jour le 22/11/2019 à 16:41
Lecture 2 minutes

Chaque année, 600 enfants naissent prématurément en Polynésie. Parmi ces bébés, une cinquantaine vient au monde avant le 7e mois de grossesse. Pour favoriser leur développement l'association Te mau fee iti no te fenua leur offre des petites pieuvres réalisées au crochet par des volontaires.

Par réflexe, les nouveaux nés prématurés ont tendance à s’agripper aux sondes et tuyaux qui les entourent et à les arracher. Le problème se pose au moment de la remise en place de ces sondes, car ces gestes douloureux, nuisent au bon développement de leur cerveau. La mission de cette petite pieuvre, stimuler son attention et apaiser l’enfant. « Si elle peut lui apporter un objet de soutien et lui proposer qu’il s’agrippe à autre chose qu’à un de ces éléments de surveillance, non seulement l’enfant sera plus calme, aura moins de gestes douloureux, et donc aura tendance à construire son cerveau d’une meilleure manière », explique Delphine Guyot, pédiatre au Centre hospitalier de la Polynésie française.

Crédit Tahiti Nui Télévision

« Te mau fee iti no te fenua » s’est inspirée d’une initiative danoise. En 2013, une sage-femme, elle-même mère d’un enfant prématuré, avait lancé le concept « petite pieuvre ». Depuis, le projet s’est exporté un peu partout en Europe, jusqu’à arriver au fenua en janvier 2017. « Jusqu’ici on a distribué à peu près 280 pieuvres (…) En sachant que l’association a été créée en janvier 2017 mais les distributions ont débuté en juin. Au début c’était l’association qui apportait l’objet et expliquait. Aujourd’hui, ce sont les soignants qui, quand on reçoit un enfant prématuré, viennent vers nous et disent « il faut la petite pieuvre. »

L’association « Te mau fee iti no te fenua » animera un atelier découverte et d’initiation au crochetage de ces petites pieuvres, ce vendredi au centre hospitalier de Pirae. Une animation qui entre dans le cadre de la journée de la prématurité organisée au sein de l’hôpital.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Taui à Paea : la persévérance de Tony Géros...

Cela fait trente ans qu’Antony Géros brigue, inlassablement, la mairie de Paea. Dimanche soir, l’homme fort des indépendantistes a fini, à l’issue d’une cinquième candidature par remporter le siège de tavana et offrir aux Bleus une deuxième commune sur Tahiti.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV