dimanche 11 avril 2021
A VOIR

|

SWAC : l’eau des profondeurs pour climatiser le CHPF

Publié le

Le 3e Swac de Polynésie est en cours de construction dans la Baie de Phaeton. Il est destiné à climatiser par l’eau froide des profondeurs le centre hospitalier de Taaone. Ce mardi matin , une visite du chantier était organisée pour découvrir l’avancement des travaux et les techniques employées pour souder les tuyaux. Ce Swac est plus long et plus puissant que les deux systèmes similaires installés à Bora Bora et Tetiaroa

Publié le 09/03/2021 à 17:26 - Mise à jour le 09/03/2021 à 17:30
Lecture 3 minutes

Le 3e Swac de Polynésie est en cours de construction dans la Baie de Phaeton. Il est destiné à climatiser par l’eau froide des profondeurs le centre hospitalier de Taaone. Ce mardi matin , une visite du chantier était organisée pour découvrir l’avancement des travaux et les techniques employées pour souder les tuyaux. Ce Swac est plus long et plus puissant que les deux systèmes similaires installés à Bora Bora et Tetiaroa

Avec ses 3.8 kilomètres, ce Swac sera le plus long système de climatisation par eau froide immergé dans les eaux de Polynésie. Près de la moitié de la canalisation est déjà assemblée. Sur le chantier à Papeari, la 3e et dernière section est en cours de production. C’est la plus longue. Elle mesure 2.4 kilomètres et sera finalisée à la mi avril. Chaque tuyau de 12 mètres est soudé par polyfusion. « Ça consiste à chauffer les deux parties du tuyau, d’un tuyau et de l’autre, de préparer la surface, de chauffer à une certaine température et après, d’enlever l’élément qui chauffe et appliquer une pression pour un certain temps déterminé. Il y a fusion d’un côté et de l’autre de la conduite et donc ça donne une conduite totale étanche », explique Roy Issa, chef de projet

Lire aussi : Un SWAC en construction dans la baie de Phaëton

Des essais en pression et par ultrasons permettent de vérifier la parfaite étanchéité. Comparé à un pipe en acier, ces tuyaux en polyéthylène haute densité ont moins d’inertie et sont plus souples. « Ça fait partie de la caractéristique des tuyaux qui sont complètement inertes pour l’environnement. Il n’y a aucune pollution, dispersion dans l’eau. Sur les tuyaux il y a des blocs en béton qui sont là pour stabiliser la conduite dans sa position finale une fois qu’elle est immergé dans la baie de Taaone ».

Ce Swac permettra de climatiser le centre hospitalier, gourmand en énergie. Il consomme du froid 24h/24h. Le système permettra de réduire de 350 millions de Fcfp par an la facture d’électricité.

« C’est le plus grand projet de Swac commercial au monde. Pour le Pays c’est très important. En terme de taux de pénétration des énergies renouvelables, ça correspond peu ou proue à 2% », déclare le ministre en charge de ‘lEnergie, Yvonnick Raffin.

En tenant compte des aléas connus avec l’installation du 1er Swac en Polynésie, les ingénieurs ont repensé notamment les systèmes d’ancrages du pipe. L’installation a une durée de vie de 30 ans. Sa mise en exploitation est prévue pour octobre.

infos coronavirus