samedi 30 mai 2020
A VOIR

|

Une trentaine de suicides chaque année en Polynésie

Publié le

L'association SOS Suicide organise une conférence-débat sur la santé mentale mercredi à l'occasion de la journée mondiale de prévention du suicide. En Polynésie, on dénombre chaque année près d'une trentaine de suicide, en majorité des hommes. Pitu Ateni, vice-président de l'association SOS suicide était l'invité de notre journal :

Publié le 03/09/2019 à 16:25 - Mise à jour le 03/09/2019 à 17:06
Lecture 2 minutes

L'association SOS Suicide organise une conférence-débat sur la santé mentale mercredi à l'occasion de la journée mondiale de prévention du suicide. En Polynésie, on dénombre chaque année près d'une trentaine de suicide, en majorité des hommes. Pitu Ateni, vice-président de l'association SOS suicide était l'invité de notre journal :

Les chiffres du suicide en Polynésie sont importants. Comment expliquer tant de tentatives ?
« C’est vrai que j’aurai bien aimé vous fournir des chiffres beaucoup plus réjouissants mais malheureusement, comme il est dit dans le reportage, plus de 30 suicides aboutissent chaque année et plusieurs centaines de personnes optent pour cette option pour quitter ce monde. Comment expliquer cela ? Il y a plusieurs réponses à cette situation. L’évolution de la société par exemple, ou la situation familiale. Il n’y a pas une seule réponse. Si j’avais qu’une seule réponse à vous donner, on ne serait peut-être pas là avec ces chiffres là. »

On parle d’une forte tendance au suicide chez les femmes. Il y a une explication à cela ?
« Nous sommes dans une société en pleine évolution. Dans le reportage j’avais entendu qu’il y a plus d’hommes entre 30 et 40 ans mais aujourd’hui il y a les adolescents, les hommes, les femmes et même les personnes âgées qui se suicident. »

Comment les proches peuvent faire en sorte d’éviter que des membres de leur famille en viennent à cet extrême ?
« C’est le but de l’association SOS Suicide d’accompagner ces familles. Pourquoi un membre opte pour cette stratégie ? Tout simplement parce qu’il s’est retrouvé à un moment donné face à un mur, seul et isolé. L’association SOS Suicide est là pour accompagner et aider ces personnes en très grande souffrance. »

PRATIQUE

Mercredi 4 septembre
Conférence SOS Suicide
CHPF
17 à 20 h

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

La condamnation de Putai Taae confirmée en appel pour...

L'ancien maire de Papara, Putai Taae, a été condamné ce jeudi par la Cour d'appel à 500 000 Fcfp d'amende et 100 000 Fcfp de dommages et intérêts, pour avoir diffamé la directrice des services de sa commune, Christelle Lecomte.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV