lundi 27 septembre 2021
A VOIR

|

Start up cup 2020 : des projets environnementaux récompensés

Publié le

Les lauréats de la start-up cup. Une édition 2020 repensée en période de crise.

Publié le 20/01/2021 à 17:26 - Mise à jour le 21/01/2021 à 16:57
Lecture 2 minutes

Les lauréats de la start-up cup. Une édition 2020 repensée en période de crise.

Chaque année, l’incubateur de start-up Prism organise une compétition d’entrepreneuriat innovant : la Start up cup. En 2020, le format de la compétition a dû être modifié pour s’adapter à la situation sanitaire. Elle a pris la forme d’un programme d’accompagnement d’une durée de 4 mois : le programme Start. Celui-ci avait pour objectif d’aider les participants à se lancer concrètement dans un projet entrepreneurial et de bénéficier du soutien et des échanges d’une communauté d’entrepreneurs.

Le programme Start alterne de la formation, des sessions de codéveloppement entre pairs et des rencontres et retours d’expériences d’entrepreneurs.

Prism va déployer le programme Start de manière permanente. il sera décorrélé de la compétition Start up cup. Le prochain programme débutera en mars. Les inscriptions seront ouvertes en février.

Quatre lauréats ont été récompensés pour l’édition 2020. Premier lauréat : Loïc Aoustin pour son projet de murs végétaux. L’idée étant de mettre le “design végétal” au service de la réduction énergétique. “L’idée générale est de faire baisser la température de la ville de Papeete, d’avoir une meilleure gestion des eaux pluviales et de baisser l’engorgement du réseau d’eau pluviale, et donc à terme de lutter contre les inondations en ville, et également de rendre Papeete plus esthétique dans une dynamique environnementale, explique le lauréat. L’idée c’est que j’ai créé des gabions végétalisés. Les mêmes gabions qu’on peut voir en bord de route. A la base on mettait des cailloux dedans, moi j’ai détourné l’idée. Je réutilise la bourre de coco qui est un super substrat, grosse rétention d’eau, qui est léger. Du coup je mets de la bourre de coco dans mes gabions végétalisés et je plante ça sur les façades. L’idée est de pouvoir fournir à mes clients une cellule qui est déjà végétalisée, prête-à-planter. C’est-à-dire que j’arrive avec mon gabion, on le fixe à la façade, on repart, c’est vert. On va mettre des plantes essentiellement locales et des plantes qui sont faciles d’entretien. L’idée est vraiment de mettre en valeur toutes les plantes du fenua, toutes les matières premières du fenua. Tout ce que le fenua a à nous offrir.”

Deuxième lauréat : Taua Tuarau pour Haeha’a Herbs, un projet de culture biologique et de transformation artisanale de plantes aromatiques et médicinales.

Le troisième lauréat est Vaimere Homai pour le projet Gaia, une crèche-garderie éco-responsable à Tahiti. Enfin, le quatrième lauréat est Roti Pavaouau pour le projet Umukai, un service de livraison de paniers d’ingrédients et recettes de diner rapide et facile à préparer.

Rédigé par

infos coronavirus