samedi 23 janvier 2021
A VOIR

|

Rangiroa : un programme de sensibilisation pour une pêche lagonaire durable

Publié le

La société Ocean Products,veut s'orienter vers une pêche lagonaire durable.

Publié le 14/12/2020 à 16:53 - Mise à jour le 14/12/2020 à 16:54
Lecture 3 minutes

La société Ocean Products,veut s'orienter vers une pêche lagonaire durable.

La société Ocean Products, présidée par monsieur Georges Moarii, a convié les membres du gouvernement et le maire de Rangiroa à une présentation sur l’avancée du programme d’évaluation de la ressource d’Oe’o. La société Ocean Products, connue pour sa flotte de 8 bateaux de pêche hauturière et sa société de mareyage, souhaite en effet se diversifier dans les produits lagonaires.

Mais avant d’envisager de développer une activité commerciale, cet entrepreneur local souhaite d’abord s’assurer de l’état de la ressource. L’enjeu est de mettre en place une stratégie de pêche lagonaire durable. Pour ce faire, la population de Rangiroa est étroitement associée au projet avec un accent sur la sensibilisation des pêcheurs mais aussi des jeunes de l’île au travers d’un programme éducatif.

Cette initiative est soutenue par le gouvernement qui souhaite encourager les Polynésiens à développer cette approche de gestion durable des ressources de poissons lagonaires. À court terme, l’objectif est de répliquer cette méthode dans d’autres îles notamment là où la pression de pêche est déjà importante.

Recherches scientifiques et échanges avec la population locale

Crédit présidence de la Polynésie

Ce programme est mené par le docteur en biologie marine, Alexander Filous, et co-financé par l’ONG The Nature Conservancy sous le haut patronage du Président de la Polynésie et du maire de la commune. Il consiste à évaluer le stock sauvage de Oe’o, sa biologie, ses modes et le calendrier de reproduction et les quantités prélevées par la population locale.

Ce travail permettra de définir les mesures de gestion optimales telles que la quantité maximale de capture et les tailles de poisson à prélever sans que le stock ne soit menacé. Ces recherches sont ensuite partagées avec les pêcheurs de l’île mais également auprès des enfants, comme dans une aire marine éducative, pour les sensibiliser sur la nécessité et les moyens de mettre en place une gestion durable de la ressource. L’adhésion de la population et des autorités communales sont des facteurs essentiels et auxquels messieurs Moarii et Filous veillent d’une manière scrupuleuse.

À ce stade, le chercheur américain, Alexander Filous, a déjà marqué 700 spécimens et mesurés plus de 11 000 poissons, ce qui lui a d’ores et déjà permis d’identifier les tailles

de maturité des Oe’o mâles et femelles, les périodes et les lieux de frai et la capacité de reproduction du Oe’o, etc.

Le président et le Vice-président ont été invités à assister à une séance de tagage des Oe’o issus d’un parc privé. La collaboration entre le chercheur américain et la communauté locale se passe bien et permet une avancée rapide des études.

Nouvelle rencontre lundi matin

Lundi matin, en continuité avec la présentation et l’information sur le projet aquacole sur le Oe’o, le Président, le Vice-président, le tavana de Rangiroa et le responsable d’Ocean Products, Georges Moarii, se sont retrouvés à Tiputa pour une rencontre avec les conseillers municipaux de Tiputa et les pêcheurs de l’île.

Cette réunion a été l’occasion pour les autorités locales et le chercheur américain, Alexander Filous, de collecter les premiers retours des tags placés sur les Oe’o sauvages et ramenés par les pêcheurs. Ce programme de recherche sert ainsi à la communauté paumotu, et notamment celle de Rangiroa, pour une pêche durable des espèces locales.

Cette coopération entre les chercheurs de Nature Conservancy, Ocean Products, la commune et le gouvernement va grandement et utilement servir la communauté locale et l’économie. La visite s’est poursuivie par une rencontre auprès de Patrick Chungues, principal acheteur des poissons de Rangiroa. Cette opération permet de créer une collaboration entre tous les acteurs de la filière pêche lagonaire de Rangiroa

infos coronavirus