jeudi 24 septembre 2020
A VOIR

|

Quatre ambassadeurs juniors polynésiens à Fukuoka

Publié le

Quatre enfants polynésiens participent en ce moment à un rassemblement d'enfants de la zone Asie-Pacifique, à Fukuoka, au Japon.

Publié le 24/07/2019 à 11:56 - Mise à jour le 24/07/2019 à 17:54
Lecture 2 minutes

Quatre enfants polynésiens participent en ce moment à un rassemblement d'enfants de la zone Asie-Pacifique, à Fukuoka, au Japon.

Quatre enfants polynésiens âgés de 11 ans sont actuellement à Fukuoka, au Japon, accompagnés d’une chaperonne. Chaque année, l’APCC (Asian Pacific Children’s Convention) invite la Polynésie à participer à un regroupement d’été à Fukuoka, qui rassemble des enfants de toute la zone Asie-Pacifique, avec plus d’une cinquantaine de pays représentés. 

(crédit photo : présidence de la Polynésie française)

Anitea Manea, Vaiheiura Pomare, Abel Aumeran et Tamarua Richmond ont été sélectionnés par la Direction générale de l’éducation et des enseignements (DGEE) et le Bridge Club Tahiti pour représenter la Polynésie en tant qu’ambassadeurs Juniors à l’occasion de l’APCC. La délégation est accompagnée de Nathalie Vanquin, professeur d’anglais.

(crédit photo : présidence de la Polynésie française)

Le séjour, qui dure près de deux semaines, se compose d’un temps d’échanges avec toutes les délégations pour un moment de partage et de respect d’autrui et d’un séjour en famille d’accueil pour une immersion totale de la culture japonaise. Cette invitation est une expérience unique pour ces enfants méritants qui ont été sélectionnés pour leur ouverture d’esprit et leurs résultats scolaires. 

(crédit photo : présidence de la Polynésie française)

Depuis 1989, une délégation polynésienne part chaque année à Fukuoka pour cet événement. En 2013, une partie des anciens ambassadeurs juniors a créé le Bridge Club Tahiti, une association loi 1901, regroupant tous les participants ayant eu le privilège d’être conviés par l’APCC. Le Bridge Club Tahiti participe à la sélection des futurs ambassadeurs Juniors, en collaboration avec la DGEE, et organise également le séjour d’enfants japonais au fenua dans des familles d’accueil bénévoles. Les ambassadeurs polynésiens qui participent actuellement à cet événement au Japon seront de retour au fenua ce vendredi 26 juillet.

infos coronavirus

Une aide financière de 450 millions de Fcfp accordée à Air Tahiti

Le Pays a accordé une aide financière d’un montant de 450 millions de Fcfp, pour compenser une partie du déficit global de la SA Air Tahiti qui permettra de préserver sa pérennité, de sauvegarder ses emplois et de désenclaver les archipels de la Polynésie française.

Les mesures de précaution renforcées dans les maisons de retraite

Aux maisons d'accueil médicalisées "Les Orchidées" à Pirae et Papeete, certains matahiapo sont plus vulnérables que d’autres, notamment les malades d’Alzheimer. Pour préserver ces personnes âgées dans le contexte sanitaire actuel, le personnel tente au mieux de maintenir le lien social malgré la limitation des visites.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Une aide financière de 450 millions de Fcfp accordée...

Le Pays a accordé une aide financière d’un montant de 450 millions de Fcfp, pour compenser une partie du déficit global de la SA Air Tahiti qui permettra de préserver sa pérennité, de sauvegarder ses emplois et de désenclaver les archipels de la Polynésie française.

Perdue en mer, une planche de surf dérive d’Hawaii...

Quand Doug Falter, un surfeur américain amateur de grosses vagues, est tombé de sa planche au large d'Hawaii (États-Unis), il n'imaginait pas qu'elle dériverait jusqu'aux Philippines, à plus de 8 000 kilomètres de là.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV