mardi 19 janvier 2021
A VOIR

|

Quand le confinement accélère la mise en ligne des produits et services

Publié le

Avec le confinement et la limitation des déplacements, les services en ligne sont devenus indispensables pour beaucoup. De nombreuses entreprises ont donc accéléré leur passage au digital pour pouvoir poursuivre leur activité.

Publié le 07/05/2020 à 10:16 - Mise à jour le 07/05/2020 à 10:18
Lecture 2 minutes

Avec le confinement et la limitation des déplacements, les services en ligne sont devenus indispensables pour beaucoup. De nombreuses entreprises ont donc accéléré leur passage au digital pour pouvoir poursuivre leur activité.

Avec le confinement, les entreprises ont dû s'adapter pour continuer à travailler. Certaines ont accéléré leur passage…

Publiée par TNTV Tahiti Nui Télévision sur Mercredi 6 mai 2020

La crise a obligé bon nombre d’entreprises du fenua à revoir leur stratégie de vente et à accélérer leur passage au digital. Selon la CCISM, aujourd’hui environ 130 entreprises polynésiennes proposent leur produits et/ou services sur la Toile.

Nous l’avions rencontré dans une Web Zone précédente, Cédric Chan est le co-fondateur de Foodease, une application qui permet de commander en ligne les plats de roulottes ou restaurants, puis de se faire livrer.

Lire aussi – Foodease : une plateforme pour commander et payer ses repas en ligne

Son projet n’était pas encore finalisé, mais Cédric a décidé de se lancer pendant le confinement. « Le site web et l’application étaient encore en développement au moment du confinement (…) On n’avait pas pour but de lancer le service Foodease aussi tôt. On voyait qu’avec les mesures de confinement, les restaurants fermaient, que de plus en plus de monde se retrouvait sans activité et d’un autre côté, des gens restaient coincés chez eux (…) C’est ça qui nous a poussé à l’action. Il y avait clairement quelque chose à faire », raconte Cédric.

En attendant la sortie de sa plateforme, Cédric a donc lancé des commandes via les réseaux sociaux, en mettant en place une messagerie automatique. Il a réunit une équipe de livreurs formés aux gestes barrière. Bien loin de mettre un frein à ses projets, la crise que traverse le fenua a au contraire donné un « coup de booste » à son activité. Au moment de l’allègement du confinement, Foodease en était à une centaine de livraisons par jour. Et le service n’est pas prêt de s’arrêter.

On a l’habitude de se faire livrer de la nourriture, mais pendant le confinement, beaucoup ont choisi de commander en ligne leurs courses de toutes sortes : des jouets, des plantes, de l’électroménager ou encore des vêtements…

Pour la boutique Nesian, la prise de commandes en ligne a été un retour aux sources : « Avant d’avoir une boutique sur Papeete (…) On a commencé par les livraisons à domicile et les pop up stores », raconte Poe. Malgré la réouverture du magasin, les livraisons vont se poursuivre. Et surtout, le confinement a permis au magasin d’avancer sur un projet numérique : la création de son site Internet.

Un annuaire des commerces 2.0

La Chambre de commerce a lancé un recensement des entreprises, commerces qui se sont adaptés pendant le confinement et qui proposent de la vente en ligne de produits et/ ou de services, à emporter ou en livraison.

La CCISM travaille également à la réalisation d’un annuaire de ces commerces 2.0, accessible en ligne.

Une première liste des commerces en ligne est disponible en cliquant ICI

infos coronavirus