samedi 10 avril 2021
A VOIR

|

Ancien pilier du Tavini, Myron Mataoa est décédé

Publié le

Myron Mataoa est décédé ce vendredi après-midi à l'âge de 75 ans. Homme de foi et de culture, il était surtout connu pour ses engagements politiques.

Publié le 06/11/2020 à 18:14 - Mise à jour le 08/11/2020 à 9:07
Lecture < 1 min.

Myron Mataoa est décédé ce vendredi après-midi à l'âge de 75 ans. Homme de foi et de culture, il était surtout connu pour ses engagements politiques.

Message de condoléances du président du Pays, Edouard Fritch

J’ai appris avec tristesse la disparition de Myron Mataoa. C’était un homme de foi, impliqué dans sa congrégation religieuse. C’était également un homme de culture qui siégeait à l’Académie tahitienne depuis 1978.

Engagé en politique, il a siégé à l’assemblée de la Polynésie française et présidé le groupe UPLD. Dans les moments de tensions entre les différents partis politiques, il a toujours cherché à apaiser et à rapprocher les points de vue.

Il laissera le souvenir d’un homme sympathique, bonhomme et pétri d’empathie.

A sa famille, à ses proches, j’adresse en mon nom, et au nom du gouvernement, mes sincères condoléances. Mes prières accompagnent Myron vers sa dernière demeure.

Condoléances du président de l’assemblée de la Polynésie française, Gaston Tong Sang

Le président de l’assemblée de la Polynésie française a appris aujourd’hui, avec tristesse, le décès de Myron Mataoa, à l’âge de 75 ans.

Élu une première fois en juin 2004 à l’assemblée de la Polynésie française sur les bancs du groupe Tavini Huiraatira, il fut réélu en février 2005 suite à l’annulation des élections de mai 2004 aux îles du Vent et siégea de nouveau de 2008 à 2009, puis de 2011 à 2013.

Membre de l’Académie tahitienne et profondément engagé au service de sa congrégation religieuse, Myron Mataoa était un homme de cœur, de sagesse et de dialogue.

Le président de l’assemblée de la Polynésie gardera le souvenir d’un patriarche et d’un ami qui aura consacré sa vie à sa population et à son Pays.  

En son nom personnel, et au nom des représentants et du personnel de l’assemblée de la Polynésie française, le président Tong Sang tient à exprimer ses pensées les plus attristées et ses sincères condoléances à l’ensemble de ses proches.

infos coronavirus