vendredi 4 décembre 2020
A VOIR

|

Les supermarchés restreignent l’accueil des clients et appellent à la raison

Publié le

Mesures d'hygiène mais aussi appel à la raison : face au comportement excessif de certains clients, les magasins rappellent qu'ils ont du stock et qu'il est préférable de venir seul faire ses courses et surtout, de n'acheter que le nécessaire.

Publié le 19/03/2020 à 16:26 - Mise à jour le 19/03/2020 à 16:27
Lecture < 1 min.

Mesures d'hygiène mais aussi appel à la raison : face au comportement excessif de certains clients, les magasins rappellent qu'ils ont du stock et qu'il est préférable de venir seul faire ses courses et surtout, de n'acheter que le nécessaire.

Outre le rappel régulier des mesures d’hygiène, les supermarchés du groupe Wane : Carrefour, Champion et Easy Market demandent à leurs clients de désigner 1 membre par famille pour faire les courses et ainsi réduire les regroupements pour limiter la propagation du covid-19.

Le groupe signale également sur les réseaux sociaux qu’il dispose de suffisamment de stocks et qu’il est donc inutile de faire plus de courses que nécessaire.

Le groupe U demande également à ses clients d’éviter de venir accompagnés mais aussi de préférer le paiement par carte pour minimiser les contacts avec le personnel.

Les magasins Happy Market demandent à leurs clients de n’acheter que la quantité nécessaire aux besoins quotidiens. Ces supermarchés ont également du stock.

Depuis le début de la crise liée au covid-19 et particulièrement depuis l’annonce des premiers cas en Polynésie, la population se rue dans les supermarchés pour faire des provisions. Les rayons de produits de première nécessité se vident à vue d’oeil. Le personnels des magasins doit aussi faire face au comportement parfois excessif de certains clients qui peuvent devenir agressifs…

infos coronavirus

Covid-19 : le service de réanimation du CHPF soutenu par la réserve sanitaire

Depuis le début de la crise, des réservistes sanitaires de métropole effectuent des missions pour renforcer et soulager les équipes de soignants. 12 d’entre eux, spécialisés en réanimation sont arrivés sur le territoire jeudi dernier. Ils travaillent 24 heures sur 24 heure aux côtés des équipes du CHPF. Une mission sur la base du volontariat.