dimanche 24 mai 2020
A VOIR

|

Les caboteurs, seul lien entre les îles

Publié le

Avec 4 rotations par semaine aux îles Sous-le-Vent, ces navires sont essentiels à la vie des îles depuis le confinement, puisqu'ils réapprovisionnent les supermarchés, stations-services et les services de santé…

Publié le 31/03/2020 à 14:18 - Mise à jour le 31/03/2020 à 15:58
Lecture 2 minutes

Avec 4 rotations par semaine aux îles Sous-le-Vent, ces navires sont essentiels à la vie des îles depuis le confinement, puisqu'ils réapprovisionnent les supermarchés, stations-services et les services de santé…

Ce mardi matin, nous sommes bien loin de l’effervescence d’un jour normal de l’arrivée d’un caboteur. Mais l’essentiel est bien là : essence, gaz et denrées alimentaires. Des provisions qui permettent aux îles de continuer à vivre et ce, malgré le confinement. « L’activité a un peu diminué depuis le confinement. Mais le bateau, il vient quand même. On ne peut pas s’arrêter. On est là pour servir la population. (…) Ce qui est bien, c’est que comme on est en confinement, les gens ne se ruent pas sur le quai » explique Lisette Tchong Fong, employée du Taporo.

Arrivé à 3 heures 30 aujourd’hui, le Taporo effectue sa première distribution de la semaine. Les employés des supermarchés sont déjà sur place et vérifient la marchandise. « Aujourd’hui, c’est plus du congelé et du sec, du réfrigéré. En quantité, cela n’a pas trop bougé. Il y a juste une légère diminution des commandes, mais ça va. (…) On tourne un peu au ralenti » nous dit Jérémy Afo, commerçant. « C’est bien que les bateaux puissent encore venir aux îles Sous-le-Vent, cela évite les ruptures générales, les grosses pénuries » poursuit-il. « Il n’y a pas beaucoup de marchandises pour un mardi, mais ça se comprend avec ce qu’il se passe en ce moment » ajoute Moana Garbutt, employé du Taporo.

Si le fret alimentaire a légèrement diminué, le transporteur note une augmentation des colis médicaux : « Le plus important, c’est pour l’hôpital. Il y a des médicaments, des bouteilles d’oxygène etc. » précise Lisette.

Avec l’arrêt des vols, les caboteurs restent le seul lien entre les îles. Des dizaines de personnes travaillent iici du mardi au vendredi. Si le virus ne semble pas les inquiéter pour le moment, les professionnels restent toutefois sur leurs gardes. 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV