Les « adultes relais des communes » en visite dans les institutions de l’État et du Pays

Publié le

Les 16 « adultes relais des communes » recrutés fin 2021 ont achevé leur visite, mardi, des différentes institutions du Pays avant de découvrir celles de l’Etat, rapporte un communiqué du haut-commissariat. Ces hommes et ces femmes œuvrent pour la médiation sociale dans les quartiers prioritaires de plusieurs communes.

Publié le 27/01/2023 à 14:42 - Mise à jour le 27/01/2023 à 15:41

Les 16 « adultes relais des communes » recrutés fin 2021 ont achevé leur visite, mardi, des différentes institutions du Pays avant de découvrir celles de l’Etat, rapporte un communiqué du haut-commissariat. Ces hommes et ces femmes œuvrent pour la médiation sociale dans les quartiers prioritaires de plusieurs communes.

« L’administrateur des îles du Vent et des îles sous-le-Vent, M. Guy Fitzer, le vice-président et président du syndicat mixte en charge du Contrat de ville de l’agglomération de Papeete, Jean-Christophe Bouisson, ainsi que la ministre de l’Education et de la modernisation de l’administration en charge du numérique, Christelle Lehartel, ont clôturé, ce mardi 24 janvier, la journée de visite des services du Pays coorganisée par la Direction de la Modernisation et des Réformes de l’Administration (DMRA) et le Contrat de ville », indique le communiqué.

Ces 16 adultes œuvrent dans « les communes de Arue, Faaa, Moorea, Paea, Papeete, Pirae et Punaauia » et « interviennent principalement dans les champs de la médiation sociale afin d’apaiser le climat social dans les quartiers prioritaires ». Ils ont, entre autres la charge, « de faire le lien entre les institutions et les habitants des quartiers ».

« Cette visite des services du Pays s’inscrit dans le cadre de la formation de ce personnel communal débutée en octobre dernier à l’initiative du Contrat de ville ». Elle doit leur permettre « de bien appréhender leurs fonctions de médiateurs sociaux et de mieux connaître l’environnement au sein duquel ils évoluent ».

« Pour compléter le programme de formation, des visites des services de l’État seront programmées prochainement afin que ces personnes, elles-mêmes issues de quartiers prioritaires, puissent pendant leurs 4 années de services répondre au mieux aux besoins des populations des quartiers prioritaires de l’agglomération de Papeete », conclut le communiqué.

Dernières news

Activer le son Couper le son