mercredi 10 août 2022
A VOIR

|

23 infractions pour conduite sous l’emprise d’alcool sur les routes relevées en un week-end

Publié le

Différentes opérations de contrôles routiers menées depuis le début du mois de juillet pour lutter contre les comportements dangereux au volant et à l’opération « coup de poing » ont été réalisées par les forces de Gendarmerie et de Police nationale et les mutoi, sur l’ensemble du territoire, à Tahiti et Moorea mais également à Raiatea, Huahine, Bora Bora, Rangiroa, Rimatara et Tubuai.

Publié le 01/08/2022 à 17:33 - Mise à jour le 02/08/2022 à 11:52
Lecture < 1 min.

Différentes opérations de contrôles routiers menées depuis le début du mois de juillet pour lutter contre les comportements dangereux au volant et à l’opération « coup de poing » ont été réalisées par les forces de Gendarmerie et de Police nationale et les mutoi, sur l’ensemble du territoire, à Tahiti et Moorea mais également à Raiatea, Huahine, Bora Bora, Rangiroa, Rimatara et Tubuai.

Ces contrôles routiers portaient notamment sur les deux-roues (kits, équipements de sécurité, vérifications des assurances et des permis, lutte contre les rodéos), ainsi que sur la lutte contre les conduites addictives (alcool, stupéfiants…).

Pour la seule opération du 29 juillet, 35 personnels de la police en coordination avec les mutoi et 57 gendarmes étaient engagés de manière coordonnée afin de lutter contre les différentes formes d’insécurité routière.

À l’issue de cette opération de contrôle, les forces de l’ordre ont notamment relevé :

590 dépistages alcoolémie et 23 infractions pour conduite sous l’emprise d’un état alcoolique (dont 10 conducteurs de deux-roues) ;

15 dépistages stupéfiants, 4 infractions pour conduite sous stupéfiant et 1 détention de produits stupéfiants ;

– 17 défauts de permis de conduire ou d’assurance ;

– 4 excès de vitesse.

Les deux-roues, motorisés ou non, ont également fait l’objet de contrôles spécifiques notamment concernant les comportements à risques et les équipements de sécurité obligatoires.

Depuis le début de l’année, 17 personnes ont perdu la vie sur les routes du fenua, dont 11 conducteurs de deux-roues et autant de familles ont été endeuillées.

Face à ce constat, les services de l’État, du Pays et des communes et les forces de sécurité restent mobilisés sur les routes de tous les archipels tout au long de l’année.

infos coronavirus