Le Pelagos, un voilier pour développer les offres de formation dans les îles

Publié le

Pelagos, c’est le nom du voilier qui partira bientôt à la conquête des îles éloignées. Un voyage éducatif qui a pour objectif, la formation à l’outil informatique et la formation à la création et la gestion d’entreprise avec le concours du Pays et de la CCISM.

Publié le 16/04/2023 à 10:44 - Mise à jour le 16/04/2023 à 14:10

Pelagos, c’est le nom du voilier qui partira bientôt à la conquête des îles éloignées. Un voyage éducatif qui a pour objectif, la formation à l’outil informatique et la formation à la création et la gestion d’entreprise avec le concours du Pays et de la CCISM.

Si vous n’avez pas les moyens de venir vous former sur Tahiti, le projet inclusif de l’association « Assistance Technique Polynésie », présidée par Yves Jaeger devrait vous intéresser. Lauréat de l’appel d’offres de la banque des territoires, ce projet favorisant l’accès au numérique éducatif prévoit une tournée de formation dans les îles reculées du fenua. À commencer par Rangiroa, Fakarava, Makemo et Rikitea. « Ce projet est né suite au confinement de 2020 où il y a eu une étude et ils se sont rendu compte que beaucoup de Français en métropole ne maitrisaient pas du tout l’outil informatique. Le projet, c’est d’aller dans les îles et atolls de Tahiti et leur apporter des connaissances sur l’utilisation de l’ordinateur et internet, notamment les relations qu’ils doivent avoir avec l’administration, les démarches en ligne. »

Outre l’informatique pur et dur, le dispositif a également prévu un volet « création d’entreprise » en partenariat avec la CCISM. « C’est pour ceux qui ont des idées de projets tout simplement, et qui n’osent pas se lancer, qui ne connaissent pas les démarches à faire, explique Murielle Lirola, vice-présidente de l’association Assistance technique Polynésie. Ensuite c’est pour les entreprises existantes, sur le développement »

Pour Alexandre Peignon-Guenier, directeur du pôle formation et développement de la CCISM, « aller former dans les îles aujourd’hui, c’est en avion nécessairement. Là on arrive à allier duex préoccupations qui sont la formation dans les îles et une logique de développement durable à travers le voilier. »

En fonction de la météo, les deux formateurs tablent sur des sessions de 4 à 5 semaines par îles. Yves Jaeger devrait également intervenir dans des écoles dans le cadre d’un contrat avec la DGEE.

Le Pelagos devrait larguer les amarres au début du mois de mai.

Dernières news